Santé

Fausse-couche précoce et fausse-couche tardive

Dossier - La fausse-couche
DossierClassé sous :médecine , fausse-couche , avortement spontané

-

On estime le nombre de fausses-couches par an à 20.000 en France. Quels sont les signes d'une fausse-couche ? Quelles en sont les causes, et quels traitements existent ? Comment gérer l'après fausse-couche ?

  
DossiersLa fausse-couche
 
La fausse-couche est une interruption (naturelle ou accidentelle) de la grossesse, elle est également appelée avortement spontané. Quelle est sa fréquence ? Quand a-t-elle lieu en général ? Quand parle-t-on de fausse-couche précoce et de fausse-couche spontanée tardive ?
Après la fécondation, l'embryon se divise pour se développer. Mais il arrive qu'il cesse de vivre au cours du premier trimestre, c'est la fausse-couche. ©Deva Studio - Shutterstock.

Les fausses-couches représentent environ 15 % des grossesses. Elles ont lieu le plus souvent lors du premier trimestre. 

Fausse-couche précoce et fausse-couche tardive

On parle de fausse-couche précoce lorsqu'elle a lieu avant la 12e semaine d'aménorrhées. Au-delà de ce délai, c'est donc une fausse-couche spontanée tardive. À la différence des fausses-couches qui interviennent en tout début de grossesse, il arrive que le fœtus meure bien plus tard dans la grossesse, c'est la mort in utero. Cette mort peut avoir lieu jusqu'au neuvième mois de grossesse, c'est-à-dire jusqu'à terme.

La maladie abortive

Si les fausses-couches isolées sont fréquentes chez les femmes, leur répétition doit être un signe à prendre en compte. On parle de maladie abortive lorsqu'une femme subit au moins trois fausses-couches avec le même géniteur.