Santé

Questions/réponses : probiotiques et mycose vaginale

Dossier - La mycose vaginale, une infection bénigne mais désagréable
DossierClassé sous :maladie , mv=1 , mycose vaginale

-

La mycose vaginale est une infection courante due à une perturbation de la flore vaginale. Si les épisodes de mycoses peuvent être fréquents chez la femme, ils sont la plupart du temps sans danger. Brûlures, démangeaisons, irritations : la gêne occasionnée n'en reste pas moins pénible au quotidien. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la mycose vaginale et comment s'en prémunir dans notre dossier.

  
DossiersLa mycose vaginale, une infection bénigne mais désagréable
 

Parce que la mycose vaginale est due à un déséquilibre de la flore vaginale laissant proliférer le Candida albicans, des probiotiques pourraient aider à restaurer un équilibre de l'écosystème.

Que sont les probiotiques ?

Les probiotiques sont des souches de micro-organismes vivants qui apportent des bénéfices pour la santé. Il peut s'agir de bactéries ou de levures. En 2001, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini les probiotiques comme des « micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels ».

Les probiotiques existent sous forme de comprimés ou d'ovules à insérer au coucher (pour éviter les écoulements désagréables). Ils peuvent aussi être présents dans des yaourts et autres préparations lactées. Considérés comme des compléments alimentaires, les probiotiques ne nécessitent pas de prescription médicale et peuvent être utilisés lors de la grossesse ou l'allaitement.

Il ne faut pas confondre probiotique et prébiotique : un prébiotique n'est pas un être vivant, c'est un aliment pour de « bonnes » bactéries. Il s'agit par exemple des fibres qui servent de nutriments aux bactéries intestinales.

Les probiotiques peuvent être pris par voie orale et rejoindre le vagin après avoir traversé l'intestin pour aider à rééquilibrer la flore vaginale. © Sparkleice, Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Que peuvent faire les probiotiques contre les mycoses vaginales ?

Les bactéries probiotiques peuvent aider à rééquilibrer une flore et protéger contre l'installation de souches indésirables. Ils peuvent donc participer à la bonne santé de la flore vaginale. Étant donné la proximité de l'anus et du vagin, des micro-organismes de la flore intestinale peuvent passer dans la flore vaginale : c'est ainsi que des bactéries bénéfiques absorbées oralement peuvent rejoindre le vagin. Il faut bien sûr que la souche probiotique survive aux conditions intestinales pour arriver vivante au vagin.

Les probiotiques pouvant servir à la prévention des mycoses sont des lactobacilles comme Lactobacillus rhamnosus GR-1 et Lactobacillus reuteri RC-14. En cas de symptômes évoquant une mycose ou en prévention, demandez conseil à votre pharmacien pour connaître les souches et présentations les plus adaptées à votre cas.