Santé

Le traitement de la mycose vaginale

Dossier - La mycose vaginale, une infection bénigne mais désagréable
DossierClassé sous :maladie , mv=1 , mycose vaginale

-

La mycose vaginale est une infection courante due à une perturbation de la flore vaginale. Si les épisodes de mycoses peuvent être fréquents chez la femme, ils sont la plupart du temps sans danger. Brûlures, démangeaisons, irritations : la gêne occasionnée n'en reste pas moins pénible au quotidien. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la mycose vaginale et comment s'en prémunir dans notre dossier.

  
DossiersLa mycose vaginale, une infection bénigne mais désagréable
 

De manière générale, pour une mycose vaginale ponctuelle, un traitement local à base d'antifongiques peut suffire. Les récidives peuvent cependant nécessiter un traitement plus long.

Une mycose vaginale peut disparaître d'elle-même mais les récidives sont fréquentes. Le traitement utilise des antifongiques locaux comme des ovules gynécologiques et une crème antifongique à appliquer.

Ovules et crèmes antifongiques

Les ovules antifongiques sont insérés au coucher, pendant un à trois jours. La plupart du temps, ce traitement permet la guérison car seul le champignon Candida albicans était en cause. Les traitements locaux utilisent des composés imidazolés : clotrimazole, kétoconazole, éconazole, terconazole, omoconazole, miconazole, oxiconazole, isoconazole, tioconazole. Ces molécules agissent sur la perméabilité de la membrane du champignon qui ne peut plus se multiplier et meurt.

En complément des antifongiques, des probiotiques peuvent aider à restaurer l'équilibre de la flore vaginale, par exemple avec des tampons imprégnés de probiotiques. Pour la toilette, des modificateurs de pH permettent de lutter contre le pH acide favorable au développement des levures. Ces solutions sont disponibles en pharmacie et parapharmacie.

Lorsqu’il y a mycose dans le couple, l’homme et la femme peuvent tous deux avoir des symptômes. © Bart, Flickr, CC by-nc 2.0

Le traitement des mycoses vaginales récidivantes

Si la mycose vaginale fait l'objet de récidives, un traitement oral de fond peut être proposé en plus du traitement local qui sera prolongé. Par exemple, le traitement oral durera plusieurs semaines, voire des mois, et pourra comporter les molécules suivantes : fluconazole, itraconazole, kétoconazole.

Le traitement oral de fond peut s'accompagner d'un traitement homéopathique en complément, avec par exemple Monilia albicansMercurius solubilis et Sepia officinalis.

Le traitement des cas particuliers de mycoses génitales

Le partenaire doit lui aussi être traité s'il présente des symptômes de mycose génitale. Des traitements sans ordonnance existent.

Attention, pendant la grossesse tous les traitements ne sont pas permis.

Des résistances aux médicaments sont possibles, elles peuvent être particulièrement graves dans le cas des personnes immunodéprimées.