Cela vous intéressera aussi

La nécrose correspond à la mort anormale et non programmée d'une cellule ou d'un tissu. Elle s'oppose donc à l'apoptoseapoptose et caractérise un état pathologique : infection bactérienne ou fongique, veninvenin, ischémieischémie, etc. Dans certains cas, elle se répand tellement qu'elle finit par en être mortelle (exemple de la septicémie ou de la gangrène).

Causes de la nécrose

Face à une condition nocive pour la cellule (absence prolongée d'apport sanguin à la suite d'un choc ou de la formation d'un caillotcaillot, infection, hyperthermie, intoxication etc.), la membrane plasmique est affectée et n'assure plus son rôle de régulation des pressionspressions entre les milieux internes et externes. Elle finit par rompre et son contenu se déverse.

Différents types de nécrose

La nécrose existe sous plusieurs formes :

  • la nécrose ischémiqueischémique, qui survient après l'arrêt de la circulation sanguine, typiquement dans des situations d'infarctus et de brûlures, lorsque les tissus sont en situation d'asphyxie. Elle s'accompagne d'une destruction du noyau et de la coagulationcoagulation du cytoplasmecytoplasme, et les cellules gardent une silhouette résiduelle ;
  • la nécrose de liquéfactionliquéfaction, qui résulte de la digestion des cellules mortes dans le cas des infections, aboutissant à la formation d'un liquideliquide jaunâtre, le pus ;
  • la nécrose fibrinoïde touche les parois des vaisseaux dans des conditions particulières, comme dans le cas de certaines maladies auto-immunes (exemple du lupus érythémateux).