au sommaire


    Une moléculemolécule est dite immunogène lorsqu'elle est capable d'induire une réaction immunitaire. L'immunogénicité est donc la capacité qu'a un antigène de provoquer une réponse immunitaire bien spécifique.

    Les facteurs qui influencent l'immunogénicité

    Plus la réponse sera forte et induite facilement, plus l'antigène sera qualifié d'immunogène. Toute substance immunogène est donc un antigène. Le contraire, pourtant, n'est pas nécessairement vrai. Cette immunogénicité dépend de plusieurs facteurs : la voie d'administration de la substance (intraveineuse ou sous-cutanée, par instillation nasale ou applicationapplication dermique, etc.)), de la quantité administrée, de la présence d'adjuvants, etc.

    Bien évidemment, un antigène spécifique n'aura pas nécessairement la même immunogénicité chez tous les individus.

    Mécanismes de l'immunogénicité

    Les mécanismes de l'immunogénicité sont complexes et impliquent plusieurs étapes. Lorsqu'un antigène pénètre dans l'organisme, il est capturé par des cellules présentatrices d'antigènes (CPA) comme les macrophages et les cellules dendritiques. Ces CPA décomposent l'antigène et présentent des fragments sur leur surface via des molécules du complexe majeur d'histocompatibilitécomplexe majeur d'histocompatibilité (CMH). Cette présentation est essentielle pour l'activation des lymphocytes T, qui jouent un rôle central dans la réponse immunitaire adaptative.

    Importance de l'immunogénicité dans les vaccins

    L'immunogénicité est un aspect fondamental dans le développement des vaccins. Un vaccin efficace doit induire une forte réponse immunitaire pour fournir une protection durable contre une infection spécifique. Les développeurs de vaccins doivent donc s'assurer que les antigènes sélectionnés et les adjuvants utilisés optimisent l'immunogénicité. Des tests rigoureux sont effectués pour évaluer la réponse immunitaire générée par un nouveau vaccin, garantissant ainsi son efficacité et sa sécurité pour le public.

    Immunogénicité et thérapies biologiques

    Dans le domaine des thérapies biologiques, l'immunogénicité peut représenter un défi. Les protéinesprotéines thérapeutiques, comme les anticorps monoclonauxanticorps monoclonaux, peuvent être reconnues comme étrangères par le système immunitairesystème immunitaire, provoquant des réactions immunitaires indésirables. Ces réactions peuvent réduire l'efficacité du traitement et entraîner des effets secondaires. Ainsi, minimiser l'immunogénicité des biothérapies est un objectif crucial pour les chercheurs et les développeurs de médicaments.

    Source : université de Liège, 30 janvier 2013