Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Barbara McClintock, pionnière de la génétique Pionnière de la génétique, l'Américaine Barbara McClintock a multiplié les découvertes entre la fin des années 1920 et les années 1950 : le rôle des chromosomes dans l’hérédité, le « crossing-over », les gènes sauteurs, la régulation des gènes, l'épigénétique... En avance sur leur temps, ses travaux ont été rejetés… puis tous confirmés. Récompensée in extremis par un Nobel en 1983, elle fut de son vivant pleinement reconnue comme une des plus grandes biologistes. Mais si tardivement...

La dérive génétique est un phénomène au cours duquel la fréquence des allèles change dans les populations, de manière aléatoire. En effet, le hasard joue un rôle très important dans l'évolution des fréquences alléliquesfréquences alléliques. Si certains allèles présentent des avantages ou des désavantages et sont donc soumis à la sélection naturelle, ce n'est pas le cas de tous ! Nombre d'entre eux ne sont ni avantageux, ni désavantageux, leur avenir ne dépend que la dérive génétique. 

Un exemple de dérive génétique

Une souris blanche homozygote pour le gènegène « couleurcouleur de la souris » (g/g) et une souris grise hétérozygotehétérozygote pour le gène « couleur de la souris » (G/g) sont croisées. L'allèle « gris » du gène « couleur de la souris » est dominant et l'allèle « blanc » du gène « couleur de la souris » est récessifrécessif. Si un très grand nombre de descendants naissent, il y aura autant de souris blanches que de souris grises.

En revanche, s'il n'y a que six descendants, il peut très bien y avoir six souris blanches comme six souris grises. Au bout de quelques générations, il est même tout à fait probable que l'un des allèles disparaisse et qu'il n'y ait plus que des souris blanches ou des souris grises. Lorsqu'il n'y a plus qu'un allèle possible, on dit qu'il est fixé. La probabilité de fixation d'un allèle dépend de la taille de la population : plus elle est petite, plus le taux de fixation est rapide. Toutefois, à la suite de mutations aléatoires, il est aussi possible que l'allèle disparu réapparaissent plus tard.