Calculs dans les voies urinaires (uretère). © Axel Kock, Adobe Stock
Santé

Coliques néphrétiques : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :médecine , urologie , reins

Avec une prévalence en hausse dans les pays industrialisés (5 à 10 % de la population européenne connaîtra un épisode dans sa vie), la colique néphrétique est un syndrome qui se manifeste par des douleurs intenses, unilatérales dans les régions lombaire et abdominale. Apparaissant généralement la nuit ou le matin, ces douleurs aiguës, brèves mais répétées, naissent dans le dos pour diffuser ensuite vers l'abdomen, l'aine et les organes génitaux. Au cours de la crise, qui peut durer quelques minutes à quelques heures, aucune position antalgique n'est possible. Des nausées et vomissements peuvent compléter ce tableau.

Quelles sont les causes d’une crise de colique néphrétique ?

La présence d'un obstacle dans les voies urinaires augmente la pression et conduit à cette douleur intense. Dans 90 % des cas, l'obstruction est due à la formation d'un calcul d'oxalate de calcium (lithiase) qui apparaît à la faveur d'un milieu urinaire trop concentré. Une excrétion excessive du soluté, associée à une diurèse insuffisante provoque une précipitation et la formation de cristaux, puis par agrégation d'un calcul. Ce dernier, situé dans les voies urinaires (uretère) peut être latent et bien toléré pendant des années. Mais il peut aussi se déplacer, traverser la vessie, puis l'urètre pour être évacué dans les urines soit spontanément, soit à la faveur d'un traitement.

Cristal d'oxalate de calcium : composé principal des calculs rénaux. ©Blaise Thirard, Wikimedia Commons CC by-sa 3.0

L'origine de ce mécanisme de cristallisation est multifactorielle. Même si une prédisposition génétique favorise le processus, le rôle de l'alimentation est loin d'être négligeable. Une alimentation riche en protéines animales et une surconsommation de certains aliments riches en oxalate comme le chocolat sont des facteurs qui favorisent la survenue d'une crise de colique néphrétique.

Quels sont les traitements face à une crise de colique néphrétique ?

Le traitement initial est médical, principalement à visée antalgique. Il favorise l'utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ains) car ils diminuent la filtration glomérulaire, le tonus musculaire lisse et l'œdème inflammatoire au niveau de l'obstruction. Ils sont parfois combinés avec des morphiniques. Afin de ne pas augmenter la pression, la surconsommation d'eau n'est pas recommandée.

Dans les cas où l'excrétion du calcul n'est pas spontanée, il existe des procédés physiques permettant sa dislocation. En dehors de la chirurgie, la lithotritie extracorporelle repose sur l'usage des ultrasons pour générer des ondes de choc visant à désintégrer le calcul.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Que révèle la couleur de l'urine sur votre santé ?  En temps normal, l’urine est toujours de couleur jaune. Dans certains cas, l’urine est toutefois brune, rouge, verte ou jaune fluorescent. Qu’est-ce que cela signifie et faut-il s’inquiéter ? 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !