Cela vous intéressera aussi

Les antifongiquesantifongiques locaux sont utilisés pour traiter les mycosesmycoses superficielles de la peau et des muqueusesmuqueuses. Ils servent également à traiter les mycoses du cuir chevelucuir chevelu, de la bouche et de l'appareil génital féminin.

Comment agissent les antifongiques locaux ?

Généralement, les antifongiques locaux sont disponibles sous la forme de pommades, de gelsgels, de spray, de lotions, de crèmes ou d'ovulesovules gynécologiques. Les azolés (imidazolésimidazolés et triazolés) en représentent la grande majorité. Appliquées localement, ces moléculesmolécules inhibent la synthèse de l'ergostérol, un constituant essentiel de la membrane de certains champignonschampignons. Ce qui à terme, entraîne la destruction directe de la membrane cytoplasmique. D'autres molécules comme la ciclopiroxolamine, la naftifine, la terbinafine ou les polyènes... sont tout aussi efficaces que les azolés sur les candidosescandidoses cutanées.

Des effets secondaires ?

Ils sont rares. Les antifongiques locaux peuvent, occasionnellement, amplifier l'irritation.

Sources :

  • Interview du Dr Marie-Anne Sollier, 20 juin 2011
  • Principes de médecine interne, TR Harrison, éd. Flammarion