Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview 1/5 : les secrets de l'ADN L’ADN est porteuse de l’information génétique. Chaque cellule possède un noyau constitué de chnull

Le brin antisens est un brin d'ADN qui sert de matrice à une ARN polyméraseARN polymérase pour la synthèse de l'ARN au cours de l'étape de transcriptiontranscription. Le brin antisens est le brin complémentaire du brin sens. L'ARN produit aura donc une séquence complémentaire à celle du brin antisens.

ADN : brin sens et brin antisens

Chez les organismes eucaryoteseucaryotes, le brin antisens est le brin matrice complémentaire de l'ARN pré-messager. Par opposition, l'ARN pré-messager est identique au brin sens (ou brin codant), à quelques différences près :

  • les sucres désoxyribosesdésoxyriboses de l'ADNADN sont remplacés par des ribosesriboses dans l'ARN ;
  • les bases T (thyminethymine) de l'ADN sont remplacées par des bases U (uracileuracile) dans l'ARN prémessager.

Pendant la transcription de l'ADN en ARN, et plus précisément pendant l'étape d'élongationélongation, l'ARN polymérase, qui est l'enzymeenzyme qui catalysecatalyse cette réaction, lit le brin patron (ou brin antisens) depuis son extrémité 3' vers son extrémité 5'. 

Brin antisens et rétrovirus

Dans le cas des rétrovirus comme le VIHVIH, le matériel génétiquegénétique est constitué d'un ARN qui est rétrotranscrit en ADN puis intégré dans l'ADN génomiquegénomique de la cellule hôtehôte. Ce génomegénome proviral (provirusprovirus) possède deux brins : le brin sens correspondant à la séquence d'ARN du VIH et le brin antisens. Une protéineprotéine appelée ASP a pour particularité d'être traduite à partir du brin antisens du génome proviral. Il a été montré que le gènegène asp était lié à la pandémiepandémie humaine.