Deuxième vague en Chine : le coronavirus est-il en train de changer ?

Classé sous :Coronavirus , Chine , épidémie de coronavirus

De nouveaux foyers de contamination ont émergé en Chine ces dernières semaines, notamment dans les provinces du Jilin et du Heilongjiang au nord au pays. Dans cette dernière, 524 cas de Covid-19 ont ainsi été enregistrés et 98 cas dans le Jilin, obligeant certaines villes à prendre des mesures de reconfinement. Mais ces nouveaux cas intriguent fortement les médecins chinois, qui ont l'impression d'avoir affaire à une maladie bien différente de l'épidémie d'origine à Wuhan.

« Les patients semblent porter le virus durant une période plus longue, et mettent plus de temps à développer des symptômes après avoir attrapé la maladie », a déclaré à la télévision Qiu Haibo, un des médecins les plus écoutés dans le pays. De plus, cette « nouvelle » forme de Covid-19 s'attaquerait essentiellement aux poumons, là où les patients de Wuhan voyaient de multiples organes touchés.

Il est néanmoins trop tôt pour en conclure que le virus a muté. Des changements dans le génome peuvent théoriquement modifier la façon dont le virus se comporte. Une étude publiée en avril avait affirmé avoir identifié la première mutation significative du virus, mais elle a été largement critiquée. D'autres chercheurs ont montré que les différentes variantes du virus peuvent le rendre plus ou moins virulent ou plus ou moins infectieux. Cette deuxième vague semble en tous cas beaucoup moins inquiétante : à peine un mort est à déplorer dans le Jilin.

Les patients de la « deuxième vague » en Chine mettent plus de temps à développer des symptômes et sont touchés essentiellement aux poumons. © ryanking999, Adobe Stock