Coronavirus chinois : la période d’incubation pourrait atteindre 24 jours

Classé sous :Coronavirus , période d'incubation , coronavirus de Wuhan

La mise en quarantaine de 14 jours imposée aux ressortissants rapatriés de Wuhan est-elle insuffisante ? Une nouvelle étude, encore non publiée mais disponible sur le site medRxiv, rapporte que la période d'incubation du coronavirus 2019-nCoV pourrait atteindre 24 jours, soit 10 jours de plus que ce qu'on estimait jusqu'à présent. Supervisée par Zhong Nanshan, le médecin à l'origine de la découverte du virus du Sras en 2003, l'étude a été menée auprès de 1.099 patients infectés par le 2019-nCoV issus de 31 provinces chinoises.

Il en ressort qu'à peine 1,18 % des patients infectés ont été en contact direct avec un animal sauvage, 31,3 % demeurant ou s'étant rendus à Wuhan et 71,8 % ayant eu un contact avec une personne vivant à Wuhan. La période d’incubation moyenne est de 3 jours (moins que les 5,2 jours suggérés dans une précédente étude), mais cette durée peut s'étendre jusqu'à 24 jours, selon les médecins. « Le virus a une forte capacité contagieuse d'humain à humain », conclut l'étude, relançant ainsi les inquiétudes sur l'épidémie à venir.
 

L'augmentation soudaine du nombre de décès mardi (109 morts en Chine, soit la pire journée jamais constatée) contredit le gouvernement chinois, qui expliquait dimanche que les mesures d'endiguement sont efficaces. La période d'incubation plus longue qu'estimé signifie que la contagion pourrait encore s’aggraver. Seul Donald Trump demeure optimiste : « D'ici avril, ou au cours du mois d'avril, la chaleur tue en général ce genre de virus », a déclaré lundi le président américain depuis la Maison Blanche.

Certains patients ne développent les symptômes qu’après 24 jours d’incubation. © Naeblys, Adobe Stock