Santé

Révolution des soins apportés aux grands brûlés

ActualitéClassé sous :vie

Les soins administrés aux grands brûlés ont considérablement évolué au cours de ces trente dernières années. L'incendie qui vient de ravager une discothèque du Rhode Island aux USA en apporte une nouvelle preuve.

Crédits : INSERM Identification des cellules souches capables de régénérer l'épiderme, les glandes sébacées et les follicules pileux. Greffe de cellules souches sur la peau du dos d'un embryon de souris. Morphogenèse

En effet, des 34 personnes hospitalisées en condition critique, la plupart d'entre elles, voire toutes, seront sauvées. Une partie de cette réussite est due à la formation des personnels paramédicaux, basée sur les expériences des forces armées qui ont investi des millions de dollars dans l'amélioration des soins apportés aux soldats souffrant de brûlures.

Pour ces grands brûlés, la première heure après l'accident est critique et leur survie dépend entièrement de la maîtrise de la respiration.
L'intubation de la trachée est pratiquée dès l'arrivée des personnels paramédicaux ambulanciers.
L'administration de stéroïdes et d'autres médicaments qui empêchent le gonflement des poumons traumatisés et les inflammations massives a considérablement augmenté les chances de survie.

La greffe de peau a connu également une véritable révolution. Une technologie développée en collaboration par le Massachusetts General Hospital et le Massachusetts Institute of Technology (MIT) permet désormais la greffe de morceaux de peau artificielle fabriquée par Integra LifeSciences, une entreprise du New Jersey.
Cette peau se présente sous la forme d'un "sandwich" contenant des produits chimiques qui stimulent la croissance des tissus et permet d'extraire, seulement une semaine plus tard, la membrane en silicium pour pratiquer une greffe de la peau du patient.

L'optimisation de la technologie pour surveiller le fonctionnement des reins contribue également au contrôle des dommages subis par le corps brûlé. Dans cette évolution des soins, l'expertise du personnel a joué un rôle capital.

Selon l'American Burn Association, la moitié des grands brûlés sont traités dans 125 centres médicaux dotés d'une unité de soins spécialisée.

Cela vous intéressera aussi