Santé

Naissance du clone d'un cheval d'exception castré

ActualitéClassé sous :vie , clonage , cheval

CRYOZOOTECH et LTR-CIZ annoncent la naissance de PIERAZ-CRYOZOOTECH-STALLION, le premier clone qui va permettre de restaurer la capacité de reproduction d'un animal stérile parce que castré. S'ouvre ainsi la possibilité de préserver le patrimoine génétique de nombreux chevaux d'exception dont les gènes sont actuellement voués à la disparition à cause de leur castration.

Le cheval PIERAZ, champion du monde d'endurance en 1994 à La Haye (Hollande) et en 1996 à Fort Rilley (USA) est aujourd'hui à la retraite dans les écuries de sa cavalière, propriétaire et entraîneur, Valérie Kanavy. Comme la plupart des chevaux d'endurance, Pieraz a été castré pour des raisons de sécurité et ne peut se reproduire. Le poulain PIERAZ-CRYOZOOTECH-STALLION, est exclusivement destiné à être un étalon qui transmettra son patrimoine génétique d'exception à sa descendance. Bien entendu, ce ne sera pas un cheval de compétition.

Le poulain, né le 25 Février 2005 pesait 42 kilos. Il est en parfaite santé, comme son aînée Prométéa, premier cheval cloné né en 2003 et, aujourd'hui âgée de 2 ans. La technique est aujourd'hui éprouvée car les deux poulains clones ont été obtenus par la même méthode mise au point dans le laboratoire LTR-CIZ du professeur Galli, connu depuis des années pour ses travaux dans le domaine de la reproduction assistée et le clonage des animaux. Entre les naissances des deux chevaux la technique a été améliorée par une meilleure maturation des ovocytes et une augmentation du rendement de la culture des embryons.

Les cellules de PIERAZ ont été préparées par CRYOZOOTECH, société fondée avec le soutien de GENOPOLE, en 2001 par Eric Palmer, et dont l'objectif est la préservation des gènes d'animaux et plus particulièrement de chevaux exceptionnels. Eric Palmer est connu comme biologiste de la reproduction des chevaux. On lui doit entre autres l'introduction de l'échographie en gynécologie animale en 1980 et la production du premier poulain issu de fécondation in vitro en, 1990.

En 2002, la cavalière américaine Valérie KANAVY, championne d'endurance, sollicitée par Eric Palmer, a apprécié l'idée innovante que son champion, malgré la castration faite dans son jeune âge, pourrait transmettre ses qualités aux futures générations de chevaux d'endurance. Aucun cheval n'avait encore été cloné quand elle autorisa Eric Palmer à réaliser une biopsie en vue de la culture et du stockage à l'état congelé dans l'azote liquide.

Une collaboration gagnante au service des chevaux d'exception

© Cryozootech

En 2002, CRYOZOOTECH et LTR-CIZ ont signé un contrat de collaboration pour la recherche scientifique sur le clonage équin. La sélection des chevaux et la collecte des biopsies sont le fait de CRYOZOOTECH, qui confie ensuite à LTR-CIZ la réalisation des micromanipulations et du transfert des embryons. La technique qui est encore balbutiante demande encore de nombreuses tentatives mais son rendement s'améliore rapidement grâce aux travaux du professeur Galli. Preuve en est aujourd'hui, la naissance de PIERAZ-CRYOZOOTECH-STALLION.

CRYOZOOTECH développe ainsi une nouvelle approche de l'amélioration génétique fondée sur les meilleurs performers. La banque de gènes constituée contient aujourd'hui des cellules de plus de 30 chevaux, tous exceptionnels soit par leurs performances en endurance, saut d'obstacles, dressage ou cross country, soit par leur rareté comme les races menacées du Mulassier ou du Baudet du Poitou.

Cela vous intéressera aussi