Dans un communiqué de presse du 8 novembre, la HAS édite une nouvelle recommandation pour le vaccin à ARNm de Moderna, nommé Spikevax. Celui-ci est maintenant déconseillé aux moins de 30 ans, en raison du risque de myocardite. Faut-il s'inquiéter ? De quoi s'agit-il exactement ? 

La somme des connaissances sur les vaccins contre la Covid-19Covid-19 évolue chaque jour. Jamais aucune maladie n'aura connu des avancées aussi rapides ! En fonction de celles-ci, les recommandations sont adaptées, quasiment en temps réel. Il y a plusieurs mois, le vaccin Moderna a obtenu une AMMAMM (Autorisation de mise sur le marché) pour la primo-vaccination avec le schéma suivant : deux doses de 50 µg. Fin octobre, ce vaccin a obtenu une extension d'AMM pour l'administration d'une troisième dose à 50 µg également. Aujourd'hui, la Haute Autorité de santé (HAS) fait le point sur la place de ce vaccin dans la stratégie vaccinale.

Le risque de myocardite est moins important avec le vaccin Pfizer qu'avec le vaccin Moderna. © syhin_stas, Adobe Stock
Le risque de myocardite est moins important avec le vaccin Pfizer qu'avec le vaccin Moderna. © syhin_stas, Adobe Stock

Un risque de myocardite peu fréquent et d’évolution favorable

Les dernières données disponibles montrent que le vaccin de Moderna a une efficacité légèrement supérieure au vaccin de PfizerPfizer, même si son efficacité diminue au cours du temps comme pour le vaccin de Pfizer.

Une myocardite est une inflammation du muscle cardiaquemuscle cardiaque ; elle survient volontiers chez les hommes jeunes. Le risque de myocardite chez les personnes de moins de 30 ans est cinq fois inférieur avec le vaccin de Pfizer comparé au vaccin de Moderna. Néanmoins, les myocardites survenues avec le vaccin de Moderna restent rares et sont d'évolution favorable. Elles sont généralement survenues dans les sept jours après l'injection.

En attente de données complémentaires, la HAS recommande donc de vacciner les moins de 30 ans avec le vaccin de Pfizer, qu'il s'agisse de la primo-vaccination ou de la dose de rappel.