Le lifting du cou. © Dmytro Flisak, Fotolia

Santé

Le lifting du cou et les différentes techniques opératoires par le Dr Mitz

ActualitéClassé sous :médecine , Chirurgie esthétique , lifting du cou

-

Le cou est une région du visage qui est souvent la première à se dégrader du fait d'un vieillissement inéluctable et d'un programme génétique incontrôlable. Nous ressemblons tous quelque part à l'un de nos parents, parfois éloigné. Le cou traduit cette ressemblance inexorable.

Les raisons de la dégradation du cou sont extrêmement variables, dépendant aussi bien de règles hygiéno-diététiques mal observées, d'une prise de poids inconsidérée, et de déformations au niveau de la colonne vertébrale cervicale qui, en se tassant, entraîne une ptose des tissus du cou situés en avant de la trachée. La demande de chirurgie esthétique au niveau du cou est l'une des plus fréquentes et l'une des premières exigences que les patients expriment, dès qu'ils constatent une anomalie à ce niveau.

Cou gras, cou distendu, cou flétri

Pour nous, chirurgiens esthétiques, il est impératif de distinguer différentes déformations au niveau du cou, car elles vont imposer des techniques opératoires réparatrices bien différentes, mais qui peuvent être associées dans certains cas.

Améliorer l'aspect du cou requiert le plus souvent un passage par la case chirurgie. © Solarisys, Fotolia

Le cou gras, ou cou de dindon, est constitué par une accumulation de graisse située en trois couches différentes qui se superposent dans certains cas. 

  • Une couche de graisse sous-cutanée relativement homogène et qui peut disparaître grâce à un régime bien conduit.
  • Une couche de graisse moyennement profonde, constituée de cellules graisseuses de la taille de grains de riz, située entre les muscles peauciers du cou, ceux qui forment les cordes verticales quand vous faites une grimace en abaissant les coins de la bouche.
  • Une couche de graisse cervicale profonde, qui est nichée autour de la trachée et de la glande thyroïde, amas graisseux qui peut diminuer grâce à un régime approprié.
  • Une forme particulière de gras est constituée par le « Chérubinisme », ou aspect rond enfantin du visage, qui peut complexer certaines personnes souhaitant avoir une meilleure définition au niveau des pommettes ou du menton, ou en tout cas retrouver quelques aspects angulaires de leur visage, pour diminuer le côté « baby face » qui les complexe.

Le cou distendu présente des cordes verticales sous le menton, que l'on appelle encore fanons. Ces formations sont liées à une hyper contraction fibreuse des muscles peauciers du cou qui se contractent parce qu'il faut bien maintenir la tête en rectitude et compenser les changements de courbure de la colonne vertébrale cervicale. On améliore ces fanons, temporairement, par des injections de botox dans les bandes musculaires du peaucier du cou, ou platysma.

La répartition de graisse en jaune et du muscle platysma en violet. © Dr Mitz, tous droits réservés

Le cou flétri apparaît chez des patientes qui ont pris beaucoup de soleil, et dont les fibres élastiques dermiques se sont plus ou moins disloquées, entraînant des plis horizontaux et verticaux, parfois plus apparents au niveau du cou que du visage lui-même.

Ces fractures épidermiques se prolongent également vers le décolleté inter mammaire, complexant les personnes, qui en sont très affectées. Elles n'osent plus porter des vêtements échancrés.

Le bilan des déformations au niveau du cou 

Certes, il y a des cas où la déformation principale peut se retrouver au niveau du cou ; en tout cas, c'est ce que les patients ressentent et ce dont ils se plaignent en premier. Ils espèrent d'ailleurs un geste isolé de chirurgie au niveau du cou, ce qui peut être possible dans certains cas mais qui, pour la plupart, devra s'associer à un geste chirurgical plus global de type lifting cervico-facial.

En effet, il n'est pas rare que la dégradation des fibres élastiques dermiques soit régionale et intéresse non seulement le cou, mais également le visage. Dans ces conditions -- s'il existe des bajoues et une altération de l'apparence de la texture cutanée au niveau des pommettes, des joues, des plis devant les oreilles --, une chirurgie qui resterait isolée au niveau du cou n'apporterait pas le bien escompté et le résultat postopératoire spectaculaire qu'attendent les patients de nos jours.

C'est pourquoi l'examen par le chirurgien comporte non seulement une évaluation de la dégradation au niveau du cou mais également l'état des téguments du visage, et même des paupières pour, éventuellement, pouvoir proposer un geste de rajeunissement global, sûr et beaucoup plus important au niveau chirurgical. Cependant, il est plus lourd aussi sur le plan financier, ce qui n'est pas la moindre affaire. Mais, dans environ 20 % des cas, le problème cervical de cou gras et empâté est isolé ; il peut alors être réglé par une opération spécifique qui est le lipolift.

Le lipolift est une liposuccion minutieuse du cou

Le lipolift consiste à réaliser une liposuccion régionale des graisses accumulées sous-cutanée profonde grâce à une canule métallique très fine de 3 à 4 mm de diamètre. Elle est introduite par trois incisions : une première médiane sous le menton et deux latérales sous les lobes des oreilles. Par une liposuccion douce mais appuyée et précise, le chirurgien retire la graisse sous-cutanée et les graisses situées entre les muscles peauciers. La région qui est ainsi débarrassée de ses graisses se trouve au-dessous d'une vaste surface, au-dessous d'une ligne qui rejoint le lobe de l'oreille au coin de la bouche, et qui intéresse toute la région cervicale antérieure ainsi que les parties latérales du cou, jusqu'au muscle sterno-cléido-mastoïdien latéralement.

Principes du lipolifting par liposuccion (en 3 incisions). © Dr Mitz, tous droits réservés

C'est une opération relativement légère qui dure entre 30 et 45 minutes, pouvant être effectuée sous anesthésie locale et en ambulatoire. Certains patients préfèrent toutefois être opérés sous anesthésie générale mais l'intervention s'effectue néanmoins en ambulatoire.

Patiente avant et après le lipolift. © Dr Mitz, tous droits réservés

Les petites plaies opératoires sont refermées par des fils résorbables. Une compression élastique est recommandée pendant une période de 3 semaines pour éviter le gonflement et les hématomes post-opératoires qui néanmoins peuvent survenir chez des patients dont le temps de coagulation est allongé ou qui ont une fragilité capillaire imparable.

Les résultats du lipolift sont excellents et commencent à se manifester dès la 6e semaine après, parfois, de petites rétractions qui en général disparaissent au 2e mois postopératoire.

Le résultat de ce lipolift est stable, à condition que le patient continue à faire attention à son régime et évite de reprendre inconsidérément du poids, car toutes les cellules graisseuses ne sont pas enlevées par le lipolift : seules sont enlevées celles qui sont dilatées et remplies de graisse. Il reste des adipocytes plats qui ont encore stockés de la graisse et que le lipolift ne vide pas. Ces cellules résiduelles peuvent redémarrer un programme de stockage imposant une retouche chirurgicale au bout d'une année, si ce phénomène se produit. Le lipolift permet également d'enlever la graisse qui se trouve au niveau des bajoues et ainsi d'obtenir une amélioration de la ligne mandibulaire osseuse.

Du fait qu'on enlève la graisse sous-cutanée, il se produit une rétraction des téguments de l'ordre de 20 %, donc un effet lifting naturel sans qu'il ait été nécessaire d'enlever forcément de la peau, comme dans un vrai  lifting. Mais cet effet de rétention spontanée des téguments ne survient que dans les cas où le derme est épais, jeune, avec des fibres élastiques en bon état, ce qui est le cas chez les patients jeunes à peau tonique.

Lipolift et lifting cervico-facial

Dans le cas où il s'associe au cou gras, des altérations au niveau du visage, avec la présence d'un vieillissement tissulaire incontestable, le lipolift ne constitue que le premier temps du rajeunissement facial chirurgical. Après le lipolift, temps initial de la procédure chirurgicale, le chirurgien pratiquera en général un lifting cervico-facial complet, ou encore dans certains cas, un lifting cervical isolé, c'est-à-dire qu'il va retendre les tissus du cou en tirant les téguments derrière les oreilles, selon un vecteur orienté à 45 degrés vers le haut et l'arrière.

Patiente avant et après un lifting cervico-facial. © Dr Mitz, tous droits réservés

Personnellement je ne suis pas un adepte satisfait de l'utilisation des fils tenseurs, je préfère des opérations où l'on enlève chirurgicalement la peau excédentaire, pour obtenir un résultat qui durera plus d'une année, comme cela se produit avec l'utilisation des fils tenseurs qui ne permettent pas de retendre la peau et le SMAS.

Le traitement des fanons ou plis du cou verticaux

S'il existe des plis du cou verticaux isolés avec une peau qui reste tonique, ou bien si les plis du cou réapparaissent après un lifting cervico-facial bien fait, il est possible d'utiliser des injections de botox dans le muscle peaucier, afin de diminuer l'hyper contraction des muscles ou « platysmas » qui sont responsables de ces fanons verticaux. Ce traitement est facile à faire au cabinet médical, mais il devra être répété régulièrement pour éviter la récidive qui survient inexorablement.

Une reprise chirurgicale est plus complexe : les chirurgiens hésitent entre une suture en paletot des muscles peauciers du cou, ou une rétention maximale des muscles peauciers vers l'arrière, en les accrochant au niveau de la région située en arrière de l'oreille. L'expérience de chaque chirurgien est ainsi précieuse pour pouvoir vous conseiller au mieux vers un traitement bien adapté à votre problème.

Enlever le trop plein de cou par excision directe ?

Cette opération, plutôt simple, consiste à enlever en bloc tout ce qui pend ou dépasse au niveau du cou par une excision chirurgicale directe. Cette opération intéressante permet d'un coup de retendre la peau et les muscles du cou par une cicatrice verticale parfois brisée par une petite plastie en Z bien située et peu visible. La cicatrice verticale disparaît en 6 à 18 mois environ.

Principes de la cervico-plastie verticale. © DR Mitz, tous droits réservés

Opération très appréciée chez les hommes, mais aussi chez des femmes âgées qui ne souhaitent pas de grosses opérations de type grand lifting cervico-facial et dont les suites sont plus lourdes, cette cervico-plastie verticale s'effectue en ambulatoire. Elle ne remonte pas toutefois les téguments du visage et ne supprime pas les bajoues.

Aspect préopératoire de profil d'un patient avec cervico-plastie et, à droite, résultat post opératoire après 6 mois. © Dr Mitz, tous droits réservés

Parfois, un implant mentonnier par voie endobuccale est ajouté pour avancer un peu le menton, ce qui contribue à un effet de rajeunissement subtil, efficace et qui répond à une demande de chirurgie limitée. Les bonnes indications concernent les hommes d'un certain âge au cou flétri, qui veulent une solution simple et rapide à un problème qui les agace depuis des années !

Conclusion

Un lifting du cou est une opération très souvent demandée par les patients qui se focalisent sur cette région où la dégradation qui se produit est le témoin d'un vieillissement désagréable que le patient refuse intuitivement.

Il existe des solutions simples et adaptées pour les déformations qui sont légères, de type lipolift ou petit lifting cervical isolé. C'est pourquoi il faut assez rapidement se préoccuper de ce problème car, plus vous attendez, plus la dégradation devient régionale et étendue, imposant alors un lifting cervico-facial associé au lipolift. Bien évidemment, cela vous amène dans une dimension chirurgicale et financière autrement plus importante.

Enfin, dans certains cas, une simple résection verticale des surplus permet de redonner un angle cervico-facial apprécié au prix d'une cicatrice finalement assez peu visible au bout de quelques mois, et surtout indiquée chez les hommes qui peuvent la dissimuler dans une petite barbe provisoire. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Pour en savoir plus sur le Dr Vladimir Mitz

Le Docteur Vladimir Mitz, est un chirurgien esthétique a Paris. C’est un auteur qui traite de la chirurgie plastique ou esthétique et réparatrice à travers plusieurs de ses ouvrages. Il a fait toutes ses études de médecine et de chirurgie en France. Ancien externe, puis interne et chef de clinique des hôpitaux de Paris, il s’est intéressé très rapidement à la chirurgie. Interne en neurochirurgie à l’hôpital Lariboisière, il avait été fasciné par la précision et la qualité technique des opérations pratiquées sur le cerveau. La dimension humaine de cette chirurgie l’avait enthousiasmé.