Santé

Enfin un traitement chirurgical du glaucome à la fois sûr et simple

ActualitéClassé sous :médecine , glaucome , vision

Le glaucome est actuellement la seconde cause de cécité dans le monde. Les traitements médicaux, souvent difficiles ou inadéquats, pourraient se voir supplantés par une nouvelle technologie laser.

La nouvelle technologie présentée par la start-up israélienne IOPtima laisse envisager une percée dans le domaine des traitements du glaucome, en transformant la chirurgie, difficile et rarement réalisée, en une procédure banale à la portée des chirurgiens ophtalmologues du monde entier. Le traitement se base sur un laser au gaz carbonique, similaire à celui qui est couramment employé pour des interventions sur la peau.

Selon ses promoteurs, ce nouvel instrument, dont un premier prototype avait déjà été présenté en novembre 2007, permettrait à un chirurgien ophtalmologue peu expérimenté d'opérer un patient atteint de glaucome aussi simplement et avec aussi peu de risque que s'il s'agissait d'une simple cataracte.

Le PDG d'IOPtima, Joshua Dégani, fait remarquer que si le laser est déjà fréquemment utilisé dans la chirurgie de l'œil, c'est essentiellement en matière de correction de la vision, et non pour le traitement d'anomalies physiques. « Notre application pour traiter l'enveloppe de l'œil lui-même est en elle-même très originale », affirme-t-il.

Papille optique, normale à gauche, glaucomeuse à droite. Crédit Belgian Glaucoma Society

Comment traite-t-on le glaucome ?

Le glaucome est généralement provoqué par une pression excessive à l'intérieur du globe oculaire, souvent la conséquence de l'âge. Chez l'individu jeune, le liquide qui baigne en permanence la rétine s'écoule à travers un réseau, mais celui-ci a tendance à s'obstruer avec le temps, provoquant une augmentation de la pression. Celle-ci provoque à la longue des dégâts qui peuvent s'avérer irréversibles, allant jusqu'à la cécité complète.

Jusqu'à présent, peu de chirurgiens ophtalmologues étaient formés pour contrer cet état par la voie chirurgicale. La technique la plus efficace est connue sous l'appellation de Trabulectomy Non-Penetrating Deep Sclerectomy (TNPDS), ou Sclérectomie Profonde de Trabéculectomie non-perforante. Extrêmement délicate, celle-ci consiste à abraser une partie de la paroi du globe oculaire, ne laissant subsister que 5 % de son épaisseur, assez faible pour permettre à l'excès de liquide de s'écouler tout en restant suffisamment résistante.

« Procéder à une telle opération, c'est comme faire de l'équilibrisme sur une corde raide : c'est en même temps difficile et extrêmement risqué car cela peut mal tourner », résume en substance le professeur Ehoud Assia, directeur du Département d'Ophtalmologie du Centre Médical Méir de Kfar Saba et enseignant à l'Université de Tel-Aviv (Israël), l'un des rares ophtalmologues dans le monde qualifiés pour utiliser ce procédé.

Un traitement alliant sécurité et simplicité

C'est à la suite de ce constat qu'Ehoud Assia a pensé à utiliser un laser à CO2. Le faisceau, dirigé sur la paroi oculaire, abrase celle-ci jusqu'à ce que son épaisseur se réduise et la rende transparente. L'effet du laser s'arrête alors, empêchant tout dommage excessif à l'œil.

Dans un premier temps, des essais cliniques ont été effectués sur 23 personnes, tous couronnés de succès. Ehoud Assia s'est associé à Bio-Light Life Science Investments pour créer IOPtima, et d'autres essais cliniques humains se poursuivent aux Etats Unis, au Canada et en Europe.

« Notre système offre une meilleure efficacité et des avantages plus sûrs. Le risque de complication est bien moins grand également qu'en ce qui concerne les médicaments traditionnels et les thérapies chirurgicales pour le glaucome, argumente Joshua Dégani, P-DG d'IOPtima, docteur en physique et spécialiste des lasers. Dans le passé, mener à bien une telle opération était très difficile pour des chirurgiens ophtalmologues et les risques étaient grands. Notre laser va faciliter l'opération du glaucome en la rendant rapide, commode, efficace et sûre ».

Cela vous intéressera aussi