Une étude canadienne montre que la composition du microbiote intestinal de personnes atteintes de fibromyalgie diffère de celle de sujets en bonne santé. Il y aurait donc un lien entre ces douleurs chroniques et des bactéries intestinales.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Réduire la douleur grâce à un champ magnétique ? Dans cette vidéo de l'Inserm, de la série « Boîte noire », la douleur est présentée comme un processus nerveux contrôlé par le cerveau. Le film montre une méthode expérimentale visant à réduire la douleur de patients grâce à un champ magnétique ciblé appliqué à des zones précises du cerveau.

La fibromyalgie est une affection chronique qui se caractérise par des douleurs diffuses persistantes, de la fatigue et des troubles du sommeiltroubles du sommeil, les symptômessymptômes variant en fonction des patients. D'après le site de l’Assurance maladie, la fibromyalgiefibromyalgie touche environ 2 % de la population européenne, majoritairement des femmes. La maladie est souvent difficile à diagnostiquer et à traiter, si bien que les patients se sentent parfois incompris de leur entourage et de leurs médecins.

Dans une étude parue dans la revue Pain, des chercheurs de l'université McGill à Montréal décrivent des modifications du microbiotemicrobiote intestinal chez les personnes atteintes de fibromyalgie. L'étude a inclus 156 personnes dont 77 atteintes de fibromyalgie. Par rapport aux personnes en bonne santé, les changements concernaient une vingtaine d'espècesespèces de bactéries qui étaient présentes chez les malades soit en plus grand nombre, soit en moins grande quantité.

Vers un diagnostic de la fibromyalgie grâce au microbiote ?

Amir Minerbi, principal auteur de l'article, a expliqué dans un communiqué de l’université : « Nous avons également fait une observation inédite, à savoir une corrélation directe entre la gravitégravité des symptômes et la présence ou l'absence plus marquée de certaines bactériesbactéries. » L'analyse du microbiote intestinal des patients pourrait donc servir au diagnosticdiagnostic de la maladie.

Cette étude montre un lien entre microbiote et fibromyalgie. Mais elle ne permet pas de savoir si la fibromyalgie engendre des modifications du microbiote ou si inversement une altération du microbiote favorise les douleurs de la fibromyalgie.