Aux États-Unis, des chercheurs ont montré qu'un composé en verre « bioactif », déjà connu en chirurgie, pourrait être utilisé dans des amalgames dentaires. Ses propriétés antiseptiques entraveraient l'apparition de caries.
Cela vous intéressera aussi

À l'avenir, les amalgamesamalgames dentaires pourraient bien être réalisés à partir de verre « bioactif », comme le rapportent des ingénieurs de l'Oregon State University (OSU). Il contient des composants comme l'oxyde de siliciumsilicium, l'oxyde de calciumcalcium et l'oxyde de phosphorephosphore et n'est pas une nouveauté. Ce composé est en effet utilisé depuis plusieurs décennies en chirurgiechirurgie osseuse, mais c'est un nouveau venu dans les soins dentaires. Les chercheurs pensent qu'en l'utilisant comme amalgame pour soigner les caries, il pourrait limiter les attaques des bactériesbactéries et permettre aux plombages de durer plus longtemps.

Pour mener leurs recherches, l'équipe a utilisé des molairesmolaires humaines découpées en disques de 3 mm d'épaisseur et leur ont appliqué des amalgames contenant pour certains 15 % de ce verre bioactif et 0 % pour les autres. Des bactéries habituellement trouvées dans la bouche (Streptococcus mutans) ont ensuite été ajoutées. Les résultats, publiés dans la revue Dental Materials, montrent que dans les amalgames en verre bioactif les bactéries s'étaient enfoncées jusqu'à 61 % de leur épaisseur tandis qu'elles pénétraient jusqu'à 100 % de l'épaisseur dans les amalgames sans verre bioactif et, dans certains cas, avaient commencé à envahir la dentinedentine sous-jacente.

Un agrégat de verre bioactif vu au microscope électronique à balayage. Il contient des minéraux et, surtout, semble ralentir la prolifération bactérienne, responsable des caries. © <em>Oregon University</em>

Un agrégat de verre bioactif vu au microscope électronique à balayage. Il contient des minéraux et, surtout, semble ralentir la prolifération bactérienne, responsable des caries. © Oregon University

Cet amalgame vitreux pourrait faire évoluer les soins dentaires

Jamie Kruzic, de l'OSU, a expliqué que « les bactéries de la bouche qui contribuent à la formation de caries ne semblent pas aimer ce type de verre et sont donc moins susceptibles de coloniser les amalgames qui l'intègrent ». Et de conclure que « cela pourrait avoir un impact significatif sur l'avenir des soins dentaires ».

Les propriétés antiseptiquesantiseptiques de ce verre bioactif lui viennent, entre autres, des ionsions calcium et du phosphate qui ont un effet toxique sur les bactéries. En plus de ralentir l'apparition des caries, ce type de verre pourrait aussi fournir des minérauxminéraux capables d'aider à remplacer ceux perdus par la dent, rendant ainsi ces amalgames d'autant plus durables, ont poursuivi les chercheurs. Si ces résultats venaient à être confirmés par des recherches cliniques, Jamie Kruzic pense que le verre bioactif pourrait être facilement incorporé à la composition actuelle des amalgames dentaires.