En Italie, un homme de 54 ans a vu pendant une dizaine de minutes des icônes sortir de l’écran de son ordinateur et flotter sous ses yeux. Les médecins lui ont diagnostiqué un « syndrome d’Alice au pays des merveilles ». La tumeur au cerveau, responsable de ces symptômes inhabituels, lui a été retirée.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Trois conseils pour en finir avec la migraine En France, sept millions de personnes souffrent régulièrement de migraines. Arte et FutureMag null

Cet homme de 54 ans a vécu une expérience bien étrange : il a vu les icônesicônes du bureau de son écran d'ordinateurordinateur sauter lentement en-dehors du moniteurmoniteur et flotter entre lui et l'écran. Elles avançaient, reculaient, puis, finalement, elles ont disparu de son champ de vision, en se déplaçant vers la droite. Cette hallucinationhallucination a duré une dizaine de minutes.

Ensuite, le patient a eu d'autres symptômessymptômes : des maux de tête, des nausées et une grande sensibilité à la lumièrelumière, ou photophobie. Il s'est rendu aux urgences où les médecins lui ont diagnostiqué un syndromesyndrome d'Alice aux pays des merveilles. Ce cas est décrit dans un article de la revue Neurocase, rédigé par des chercheurs de l'université de Rome.

Les auteurs expliquent que les patients souffrant du syndrome d'Alice au pays des merveilles ont une « perception erronée de leur propre corps, affectant, à la fois, la taille et la position dans l'espace, ainsi qu'une altération de l'environnement. » Typiquement, ces patients perçoivent des parties de leur corps comme étant bien plus grandes ou bien plus petites que la réalité. Ils peuvent aussi voir des objets ou des personnes plus grandes ou plus petites, plus proches ou plus éloignées qu'elles ne le sont réellement.

Dans le roman de Lewis Caroll, Alice change souvent de taille. © John Tenniel, Lewis Caroll, <em>Wikimedia Commons</em>, Domaine public
Dans le roman de Lewis Caroll, Alice change souvent de taille. © John Tenniel, Lewis Caroll, Wikimedia Commons, Domaine public

Le syndrome d'Alice au pays des merveilles a été décrit par un psychiatre anglais, John Todd, dans les années 1950. Il a été nommé ainsi en raison des expériences que vit Alice dans l'ouvrage de Lewis Caroll, où elle voit sa taille se modifier. De plus, Lewis Caroll souffrait lui-même de migraines, avec des manifestations visuelles.

Une tumeur au cerveau à l'origine de ce syndrome

Souvent, le syndrome d'Alice au pays des merveilles est causé par l'épilepsieépilepsie, une intoxication aux médicaments, la migraine, des maladies psychiatriques, des infections. Mais, ici, la cause semblait différente. Le patient avait des antécédents familiaux de tumeurtumeur au cerveaucerveau. Son électroencéphalogrammeélectroencéphalogramme était normal, de même que ses analyses de sang et de fluide cérébro-spinal. Il souffrait de migraines mais pas avec aura.

Le saviez-vous ?

Une migraine avec aura se caractérise par des symptômes souvent visuels qui précèdent le mal de tête. Par exemple, le patient voit des taches, des points lumineux, colorés, ou bien une partie de son champ visuel disparaît.

Une IRMIRM a révélé que le patient avait une lésion d'environ 2,5 cm au niveau du cortexcortex occipito-temporal de l'hémisphère gauche, une région impliquée dans la perception visuelle. C'était un glioblastomeglioblastome, une tumeur cérébrale dont l'évolution est souvent rapide. La tumeur a été retirée par une chirurgiechirurgie au laserlaser, puis le patient a suivi une chimiothérapiechimiothérapie et une radiothérapieradiothérapie.

Un an plus tard, il est retourné à l'hôpital pour une nouvelle opération car la tumeur était revenue au même endroit. Le traitement semble avoir fonctionné car, 20 mois après l'épisode d'Alice au pays des merveilles, il allait bien et ne présentait plus de signe de maladie. Il n'a pas connu d'autres hallucinations après le retrait de sa tumeur.

Pour en savoir plus le syndrome d'Alice au pays des merveilles, vous pouvez écouter un podcast qui lui est consacré sur le site de The Conversation.