Les morts par overdose de cocaïne ont souvent été attribuées à un accroissement du métabolisme qui entraîne une augmentation de la température du corps.

au sommaire


    Cela vous intéressera aussi

    Néanmoins, les résultats d'une étude publiée dans The Annals of Internal Medicine démontrent que les mécanismes impliqués sont beaucoup plus complexes. Les chercheurs de l'University of Texas Southwestern Medical School ont été intrigués par le nombre élevé de décès par overdose pendant la saisonsaison chaude. Aussi ont-ils étudié la capacité du corps humain, sous l'influence de la cocaïne, à dissiper la chaleurchaleur.

    Divisés en deux groupes, les volontaires composant l'échantillon ont revêtu des combinaisons permettant d'augmenter la température corporelletempérature corporelle. Chez les personnes ayant absorbé une dose minime de cocaïne, les chercheurs ont observé une augmentation de température plus importante que celle constatée chez les personnes du groupe de contrôle. Les premiers transpiraient moins, leur flux sanguin n'augmentait pas de façon comparable, empêchant ainsi la dilatationdilatation des vaisseaux de l'épidermeépiderme.

    En outre, ils n'ont pas constaté une sensation d'inconfort aussi importante. Par conséquent, la prise de cocaïne empêche chez un organisme le déclenchement des signaux l'incitant à se protéger contre la chaleur.