Planète

Ptéropodes : les mollusques qui nagent

Dossier - Plancton : un monde d'organismes mystérieux
DossierClassé sous :zoologie , mer , océan

-

L’expédition Tara Oceans et les Chroniques du plancton nous plongent dans le monde étonnant du plancton, ces êtres mystérieux qui peuplent les océans.

  
DossiersPlancton : un monde d'organismes mystérieux
 

Les papillons des mers construisent de fragiles coquilles. Résisteront-ils à l’acidification des océans ?

Les mollusques possèdent un corps mou non segmenté dont la forme varie beaucoup selon les classes. La tête est dotée d'une paire d'yeux, de tentacules sensoriels et d'une bouche ventrale portant une râpe ou radula.

Méduses. © H.Tanaka - Shutterstock
Le ptéropode Limacina : Limacina inflata est un ptéropode à coquille spiralée. C’est un ptéropode thécosome. © C. et N. Sardet/CNRS

Spécificités des mollusques

Le corps est recouvert d'une coquille organique dorsale, plus ou moins fortement calcifiée, parfois secondairement réduite. La face ventrale forme un pied utilisé pour la locomotion. Une cavité délimitée par une enveloppe riche en vaisseaux sanguins, le manteau, permet la respiration chez les formes terrestres.

Chez les mollusques aquatiques, l'échange des gaz de la respiration a lieu au niveau de branchies insérées dans cette cavité respiratoire. Le plus souvent, les sexes sont séparés, mais certains mollusques sont hermaphrodites.

L'hétéropode Atlanta : les mollusques hétéropodes comme cet Atlanta peroni possèdent un seul pied en forme de nageoire lobée et une fine coquille calcaire transparente à travers laquelle on peut observer tous les organes. © C. et N. Sardet/CNRS

La plupart des mollusques sont benthiques à l'état adulte mais le développement comprend généralement une larve planctonique. Toutefois, deux petits groupes de gastéropodes, les ptéropodes et les hétéropodes, sont exclusivement planctoniques. Quelques-uns d'entre eux sont bioluminescents.

Morphologie des ptéropodes

Chez les ptéropodes, le pied s'est transformé en deux lames musclées, les parapodies, dirigées vers l'avant du corps. En battant comme des ailes, ces extensions propulsent l'animal dans l'eau, sans toutefois lui permettre de lutter contre un courant. La plupart des ptéropodes n'excèdent pas 2 centimètres. Certains, tels Creseis et Cavolinia, portent une coquille calcaire bien développée, tandis que d'autres, comme Clione en sont dépourvus.

Morphologie des hétéropodes

Chez les hétéropodes, le pied est très grand, comprimé latéralement en une puissante nageoire ventrale impaire. La tête, de grande taille, porte un mufle cylindrique et les yeux, quand ils existent, sont très volumineux et de structure complexe.

Chez Atlanta, la coquille calcaire est transparente, spiralée et aplatie dans un plan, tandis que chez Firola, il n'y a pas de coquille et le pied, allongé en forme de nageoire, porte une ventouse chez le mâle.