Vulpes lagopus, le renard polairerenard polaire, a été introduit aux Aléoutiennes, un archipelarchipel des États-Unis, en Alaska.

Le renard polaire a été introduit pour sa fourrure.© Eric Kilby, CC by-sa 2.0
Le renard polaire a été introduit pour sa fourrure.© Eric Kilby, CC by-sa 2.0

Les conséquences de l'invasion du renard polaire

L'introduction du renard, au XIXe siècle pour la fourrure, dans certaines îles de l'archipel des Aléoutiennes a complètement modifié le milieu en modifiant la structure des communautés végétales. Le renard est un grand prédateur d'oiseaux de mer nicheurs, donc les quantités de guanoguano sur ces îles ont fortement diminué (de 400 g environ à 10 g environ par mètre carré !) et la biomassebiomasse a diminué en conséquence, si bien que la végétation de ces îles est passée de la prairie à la toundratoundra.