Planète

Le chat Siamois

Dossier - Le chat domestique à l'origine de la civilisation ?
DossierClassé sous :zoologie , chat , animaux de compagnie

Notre chat domestique, cette boule garnie de poils et de moustaches qui ronronne sur nos genoux en ne tolérant pas le moindre dérangement, est une énigme. Depuis longtemps, les scientifiques tentaient de découvrir son origine parmi les espèces sauvages connues. Sans succès. Du moins, jusqu'à ce que des recherches sur l'ADN permettent de mieux connaître l'histoire de ce félin et en retracer l'origine à… la dernière glaciation ! Et même auparavant.

  
DossiersLe chat domestique à l'origine de la civilisation ?
 

Selon beaucoup d'éleveurs, le chat Siamois serait la Rolls des chats de race. Une Rolls qui semble remonter au XIVe siècle, puisqu'on en retrouve les premières traces dans des manuscrits de cette époque découverts dans les vestiges de Ayudha, l'ancienne capitale du Siam.

Gros plan sur les yeux fascinants du chat Siamois. © Klimkin, Pixabay, DP

Les premiers Siamois « modernes », nommés Pho et Mia, sont arrivés en Angleterre par (on n'ose dire « dans »...) la valise de l'ambassadeur britannique Owen Gould à Bangkok, offerts par sa Majesté le Roi du Siam. Le premier « Siamese cat club » est fondé à Londres en 1891, puis la race se répand rapidement à travers l'Europe occidentale d'abord, vers les États-Unis ensuite.

Le chat Siamois européen. © Chantel Hurlow, Licence GFDL/fr

Les deux principales caractéristiques du chat Siamois

Elle est loin d'être figée. Alors que les Européens privilégient les individus dont la forme des yeux évoque leur origine orientale et des oreilles basses aux grands pavillons, les Américains apprécient un corps svelte, une tête longue et effilée avec un profil parfaitement droit. Aujourd'hui, ce sont les Siamois qui arrivent à cumuler ces caractéristiques qui recueillent les meilleures notes aux concours.

Le chat Siamois de type américain. © Chantel Hurlow, Licence GFDL/fr

Le Siamois est très attaché à son maître, mais méfiant envers les étrangers. Son tempérament affectueux, qui peut aller jusqu'à la jalousie, réclame certaines précautions durant son éducation. Tous les Siamois naissent parfaitement blancs, sa robe ne prenant que progressivement ses couleurs caractéristiques. Il est plus foncé l'hiver que l'été. Il est à noter que la plupart des premiers individus importés présentaient un strabisme prononcé et une queue tordue ; ces défauts ont cependant été éliminés par croisements et sélections successifs.