Planète

Le chat Chartreux

Dossier - Le chat domestique à l'origine de la civilisation ?
DossierClassé sous :zoologie , chat , animaux de compagnie

Notre chat domestique, cette boule garnie de poils et de moustaches qui ronronne sur nos genoux en ne tolérant pas le moindre dérangement, est une énigme. Depuis longtemps, les scientifiques tentaient de découvrir son origine parmi les espèces sauvages connues. Sans succès. Du moins, jusqu'à ce que des recherches sur l'ADN permettent de mieux connaître l'histoire de ce félin et en retracer l'origine à… la dernière glaciation ! Et même auparavant.

  
DossiersLe chat domestique à l'origine de la civilisation ?
 

Selon la légende, les premiers chats Chartreux auraient été ramenés de Syrie par les premiers Croisés au tout début du XIIe siècle, mais personne n'y prêtera réellement attention jusqu'au XVIIIe siècle, lorsque certaines propriétés antirhumatismales ont été attribuées à sa fourrure.

Le chat Chartreux. © Marie Guillaumet, Flickr, CC by-nc 2.0

Le nom Chartreux trouve son origine dans le massif de la Grande Chartreuse, situé au nord de Grenoble où saint Bruno fonda un monastère en 1804, et où les moines l'ont définitivement adopté en raison de sa grande habileté à chasser les souris dans les réserves à grain.

Le Chartreux, un superbe chat gris-bleu. © Delphine LAURU, Licence GFDL/fr

Mais au début du XXe siècle, la race a pratiquement disparu quand on commence à s'y intéresser. Quelques rares colonies, notamment à Belle-Île, permettent toutefois de la reconstituer mais sa valeur sera aussi la cause de nombreux procès intentés à des éleveurs peu scrupuleux tentant de faire passer des British Shorthair, très ressemblants, pour de véritables Chartreux.

Le Chartreux, un sacré tempérament !

Terriblement affectueux (lorsqu'il veut vous faire un câlin, c'est vraiment un gros câlin...), il ne vous laissera cependant pas l'initiative de le prendre dans vos bras et s'en extirpera d'un air indigné. Il ne miaule pas volontiers... par contre, les mimiques de sa queue sont aussi expressives que celles de son visage ! D'un caractère très doux, il conserve pourtant pleinement son instinct de chasseur et exige des jouets qui lui rappellent ses proies ancestrales.

La robe du Chartreux peut présenter tous les tons de gris-bleu allant du gris-bleu clair au gris-bleu soutenu, à condition qu'ils soient unis. La truffe est gris-ardoise, les lèvres bleues mais des yeux verts sont éliminatoires lors d'expositions. La race ne requiert que peu de soins, sauf au moment de la mue comme tous les chats. Enfin, notons que le véritable Chartreux peut être facilement distingué du British Shorthair, ce dernier montrant un « stop », c'est-à-dire une cassure entre la ligne du front et l'arête nasale, alors que cette partie est continue chez le Chartreux.