Planète

La fontaine de Vaucluse : du mont Ventoux à la Sorgue

Dossier - Tourisme dans le Vaucluse
DossierClassé sous :géographie , melon , Cavaillon

-

Faire du tourisme dans le Vaucluse, c'est découvrir un département provençal plein de charme. Les lieux d'intérêt ne manquent pas sur ce territoire. Le pont d'Avignon, le village de Gordes ou encore la fontaine de Vaucluse raviront vos yeux émerveillés.

  
DossiersTourisme dans le Vaucluse
 

La fontaine de Vaucluse est située sur la commune de Fontaine-de-Vaucluse près d'Avignon au pied d'une falaise de 230 m. C'est la plus grosse source de France, appelée fontaine parce que c'est une résurgence karstique, 5e au rang mondial avec un débit annuel de 630 millions de mètres cubes. Vaucluse était autrefois le nom du village. Cette homonymie engendrant des problèmes, la commune fut rebaptisée Fontaine-de-Vaucluse.

Faille de Lioux, Vaucluse. © Marianne Casamance, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
La fontaine de Vaucluse, plus grosse source de France. © Rolin, CC by sa 3.0, by sa 2.5, by sa 2.0 et by sa 1.0

La fontaine de Vaucluse, espace karstique

Cette résurgence sert de référence et de type appelé : «source vauclusienne. » Son nom médiéval était Vallis Clausa « vallée close », en raison de sa position topographique et est à l'origine du toponyme Vaucluse. Au-dessus de la fontaine se trouve un bloc de calcaire de 500 à 800 m d'épaisseur, parcouru de cassures et failles qui joue le rôle de réservoir : il s'agit d'un aquifère karstique, l'eau y circule en suivant les discontinuités jusqu'à rencontrer une barrière imperméable qui constituera le plancher de l'aquifère.

La Combe de Lioux, parallèle à celle de Vaumale, entre Gordes et Lioux. © A7, CC by sa 3.0, by sa 2.5, by sa 2.0 et by sa 1.0

La fontaine de Vaucluse, entre le mont Ventoux et la Sorgue

La source est l'unique point de sortie d'un bassin souterrain de 1.100 km² récupérant les eaux du mont Ventoux, des monts de Vaucluse et de la montagne de Lure. Elle alimente la Sorgue.

Les eaux du mont Ventoux sont récupérées par la fontaine de Vaucluse. © DR

Explorations de la fontaine de Vaucluse

La source a été le lieu d'explorations, comme de nombreuses grottes et cavernes.

  • 1879 : Nello Ottonelli s'aventure à 23 m de profondeur. 
  • 1946 : Jacques-Yves Cousteau atteint 46 m, puis 74 m 9 ans plus tard. 
  • En 1981, Claude Touloumdjian atteint 153 m avec un mélange oxygène-hélium. 
  • En 1983, Jochen Hasenmayer va jusqu'aux 205 m. Pour descendre encore plus bas et toucher le fond il faudra utiliser des robots.
  • En 1985, la mission Modexa 350 lève le mystère sur la profondeur du système : le robot se pose par -305 m. 
  • En 1989 un autre robot, le Spélénaute (SSFV), atteint le point le plus bas du siphon à -308 m de profondeur.
Sommet de la montagne de Lure. © Sanclaste, CC by sa 3.0 (non transposée)

Le site fut un lieu d'offrandes rituelles : 1.600 pièces antiques du Ier siècle av. J.-C. jusqu'au début du Ve siècle y ont été retrouvées. Au cours de deux campagnes de fouilles, les spéléologues de la SSFV, sous la direction du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM), ont remonté ce trésor à la surface.

La fontaine de Vaucluse en été, au niveau bas. © Joel Takv, CC by sa 2.5