Sciences

Insolite : survolez le mont Saint-Michel depuis votre fauteuil

ActualitéClassé sous :Homme , Pleumeur-Bodou , Christophe Martinez

Du côté de Pleumeur-Bodou, Christophe Martinez, patron d'Altibreizh, s'entête depuis des années à accrocher des appareils photo à des engins volants. Pour des entreprises ou des particuliers, il propose des prises vues aériennes originales depuis... un ballon. Il nous l'explique lui-même, avec des images du mont Saint-Michel.

Le mont Saint-Michel comme on ne peut plus le voir d'avion ou d'ULM car le survol rapproché est interdit. © Altibreizh

Un appareil photo numérique fixé sur une nacelle, elle-même accrochée sous un ballon gonflé à l'hélium et vous voilà au-dessus du mont Saint-Michel sans avoir quitté le plancher des vaches... Un retour vidéo au sol permet à l'opérateur de contrôler le cadrage et ainsi offrir des angles de vue inédits.

Un assemblage de quelques photos, prises avec ce procédé, place l'utilisateur au centre de la scène. Il a la possibilité de naviguer à gauche, à droite, en haut ou en bas au gré de ses envies, en utilisant simplement sa souris.

Une vue interactive pour un vol à piloter à la souris... © Altibreizh

Un appareil photo plus léger que l'air

Le survol du mont Saint-Michel est interdit à moins de 900 m dans un rayon de 3 kilomètres. Afin de pouvoir le photographier au plus près sans contrainte d'altitude minimum, on utilise un ballon captif.

Le ballon est constitué d'une enveloppe en thermoplastique-polyuréthane (TPU). Il est gonflé à l'hélium, plus léger que l'air (1 m3 d'hélium soulève 1 kg). Avec 9 m3 d'hélium, le ballon peut soulever 5 kg de charge utile. Il est relié au sol par un filin enroulé sur un treuil électrique qui permet de le faire monter ou descendre. Ce système est complètement silencieux et peut rester plusieurs heures en vol.

Un appareil photo de type réflex numérique est fixé sur une nacelle. Cette nacelle, équipée de deux servomoteurs, s'oriente sur deux axes : elle tourne sur elle-même et elle autorise l'inclinaison de l'appareil photo vers le haut ou le bas. Un retour vidéo sur la télécommande de l'opérateur permet de cadrer la zone à photographier.

Sur sa télécommande, l'opérateur peut contrôler le mouvement de la nacelle et déclencher la prise de vue grâce à une liaison radio. Il peut également programmer à distance l'élaboration automatique de panoramas avec plusieurs photos sous plusieurs angles.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi