Planète

La gentiane, fleur de montagne

Dossier - Tourisme en Haute-Garonne
DossierClassé sous :géographie , Garonne , Haute-Garonne

Issu d’une partie du Languedoc, en contact avec l’Espagne, le département de la Haute-Garonne est un lieu stratégique depuis l’Antiquité, pourvu de nombreux vestiges romains, notamment à Saint-Bertrand-de-Comminges. Les Pyrénées avec Luchon, les routes de Saint-Jacques-de-Compostelle ou encore Toulouse, la ville rose, n’attendent que vous. Partez à la découverte de la Haute-Garonne et ses merveilles dans ce dossier.

  
DossiersTourisme en Haute-Garonne
 

Puisque nous sommes en montagne, profitons aussi des fleurs. La gentiane possède des applications dans l'industrie des arômes, ainsi qu'en cosmétique. Utilisée dans des apéritifs, cette fleur aurait de nombreuses vertus.

Gentiane. © LittleThought, Pixabay, DP
Le nom latin de la gentiane jaune est Gentiana lutea. © Hacheme 26, Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Description des gentianacées

Environ 700 espèces de gentianacées sont largement répandues dans les deux mondes.
La description de Coste pour les gentianacées (informations tirées de Tela Botanica) les présente ainsi :

  • fleurs régulières ou presque régulières ;
  • calice persistant, de 4 à 10 divisions ;
  • corolle monopétale, ordinairement marcescente, de 4 à 10 lobes le plus souvent contournés dans le bouton ;
  • de 4 à 10 étamines, insérées sur le tube de la corolle et alternant avec ses divisions, à filets libres, à anthères bilobées ;
  • style simple ou nul, à stigmate entier ou bifide ;
  • ovaire libre, unique ;
  • fruit capsulaire, à éloge ou à deux loges incomplètes, s'ouvrant par deux valves ou presque indéhiscent ;
  • graines nombreuses, petites, sans aigrette ;
  • fleurs jaunes, bleues, roses ou blanches, diversement disposées ;
  • feuilles simples ou à trois folioles, ordinairement opposées, sans stipules ;
  • plantes herbacées, presque toujours glabres, à suc aqueux et très amer.

La gentiane jaune

Grande herbe robuste, vivace, qui met dix ans pour fleurir. Les feuilles sont opposées, très nervurées et pétiolées à la base de la plante, mais sessiles et embrassantes sur la tige. Les grandes fleurs jaunes sont serrées à la base des feuilles supérieures. La corolle est divisée en 5 à 9 lobes presque jusqu'à la base.

Le rhizome est utilisé en phytothérapie, mais la gentiane est surtout utilisée dans des apéritifs : Suze, Salers, Avèze et Picon, auxquels elle apporte son amertume. Il faut sept à dix ans avant la récolte. À l'aide d'une fourche spéciale, on arrive à sortir 200 kg de racines par jour de mai à octobre. Environ 2.000 tonnes sont utilisées chaque année pour l'artisanat et l'industrie. La gentiane est bonne pour tout :

  • tonifier ;
  • stimuler l'appétit, faciliter la digestion ;
  • traiter la dyspepsie atonique, traiter l'atonie gastro-intestinale ;
  • traiter la dyspepsie;
  • lutter contre la scrofule ;
  • diminuer la diarrhée ;
  • traiter contre les vers ;
  • provoquer la salivation ;
  • soigner la fatigue due aux maladies chroniques ;
  • soulager l'épuisement.

La petite centaurée

Centaurium erythraea, ou petite centaurée, est une plante herbacée bisannuelle des pâturages humides. C'est une plante basse, à tige érigée solitaire aux extrémités ramifiées, aux feuilles basales en rosette, aux fleurs roses en cymes bipares.

Gentiana acaulis

Gentiana acaulis, aussi appelée gentiane acaule, ici en Roumanie. © Petr Dlouhý, Wikimedia Commons, GNU 1.2

Plante calcicole souvent confondue avec Gentiana kochiana, calcifuge. Gentiana acaulis, aussi appelée gentiane acaule, est une herbacée, vivace, alpine et bien connue. Elle exige un emplacement ensoleillé et un sol perméable, argilotourbeux et calcaire.

La gentiane des neiges et la gentiane de printemps

Gentiana verna, aussi connue sous le nom de gentiane du printemps. © Michael Gasperl, Wikimedia Commons, GNU 1.2

Gentiana nivalis (gentiane des neiges) et Gentiana verna (gentiane de printemps) sont des espèces annuelles.

  • nombreuses fleurs bleues, étroites, assez petites, à calice non ailé ;
  • floraison de juin à août ;
  • trouvée dans les pelouses humides et les pâturages, entre 1.600 et 3.000 m.
On retrouve la gentiane ponctuée (Gentiana punctata) dans les prairies des Alpes, entre 1.400 et 2.500 mètres. © Nova, Wikimedia Commons, GNU 1.2

Les gentianes européennes en détail

Une trentaine d'espèces de gentianes sont présentes en Europe. On trouve les espèces suivantes dans le genre Gentiana :

  • Gentiana acaulis, gentiane de Koch ;
  • Gentiana asclepiadea, gentiane asclépiade ;
  • Gentiana burseri, gentiane de Burser ;
  • Gentiana clusii, gentiane de Clusius ;
  • Gentiana cruciata, gentiane croisette ;
  • Gentiana lutea, gentiane jaune ou grande gentiane ;
  • Gentiana nivalis, gentiane des neiges ;
  • Gentiana pneumonanthe, gentiane des marais ;
  • Gentiana punctata, gentiane ponctuée ;
  • Gentiana purpurea, gentiane pourpre ;
  • Gentiana verna, gentiane de printemps.
Gentianella aspera. Le genre Gentianella a été séparé du genre Gentiana en 1912 par Börner. © Michael Gasperl, Wikimedia Commons, GNU 1.2

Au sein du genre Gentianella :

  • Gentianella amarella, gentiane amère ;
  • Gentianella campestris, gentiane des champs ;
  • Gentianella ciliata, gentiane ciliée ;
  • Gentianella germanica, gentiane d'Allemagne.