Planète

Le traité des Pyrénées et celui de Bayonne

Dossier - Tourisme en Haute-Garonne
DossierClassé sous :géographie , Garonne , Haute-Garonne

Issu d’une partie du Languedoc, en contact avec l’Espagne, le département de la Haute-Garonne est un lieu stratégique depuis l’Antiquité, pourvu de nombreux vestiges romains, notamment à Saint-Bertrand-de-Comminges. Les Pyrénées avec Luchon, les routes de Saint-Jacques-de-Compostelle ou encore Toulouse, la ville rose, n’attendent que vous. Partez à la découverte de la Haute-Garonne et ses merveilles dans ce dossier.

  
DossiersTourisme en Haute-Garonne
 

La définition précise de la frontière entre la France et l'Espagne est le fruit d'un long processus en diverses étapes, comme le traité des Pyrénées en 1659 et celui de Bayonne en 1856. Découvrez les détails de la partition de ce massif, frontière naturelle entre les deux États.

Centre historique de la ville de Bayonne. © Daniel Villafruela, Wikimedia, CC by-sa 3.0

Le traité des Pyrénées en 1659

Le traité des Pyrénées entre l'Espagne et la France fut signé sur l'île des Faisans, au milieu de la Bidassoa, fleuve séparant les royaumes de Louis XIV et Philippe IV. Ils y sont représentés par Mazarin et don Luis de Haro. La France annexe alors le Roussillon, le Vallespir, le Conflent, le Capcir et quelques villages de la Cerdagne.

L’île des Faisans, sur la Bidassoa, a été le théâtre de la signature du traité de Bayonne entre la France et l’Espagne, en 1659. De nos jours, elle est administrée chaque semestre alternativement par la France et par l’Espagne.

L’île des Faisans, sur la Bidassoa, a été le théâtre de la signature du traité de Bayonne entre la France et l’Espagne, en 1659. De nos jours, elle est administrée chaque semestre alternativement par la France et par l’Espagne. © Giorgiomonteforti, Wikimedia Commons, GNU 1.2

Le célèbre article 42 stipule que « les monts Pyrénées qui avaient anciennement divisé les Gaules des Espagnes seront aussi dorénavant la division des deux mêmes royaumes ». Mais ce texte ne délimite pas de frontière ni ne supprime les droits de lies et passeries, qui donnent aux communautés des droits de pacage (droits d'envoyer le bétail paître dans des pâturages donnés) sur les terres de l'autre côté de la frontière. La liste des villages concernés par ces droits a été consignée dans le traité de Llivia en 1660. Llivia, étant considérée comme une ville, n'est pas dans la liste et reste donc espagnole ! Il faudra deux siècles pour que la frontière soit bornée.

Le traité de Bayonne (1856)

Il est destiné à clarifier les dispositions du traité des Pyrénées et remédier aux difficultés rencontrées dans la zone s'étendant de l'embouchure de la Bidassoa jusqu'à la limite Navarre-Aragon.

Il faudra encore deux autres traités, également appelés traités de Bayonne, en 1862 et 1866, pour finaliser le reste de la frontière telle que nous la connaissons aujourd'hui. Qui pensait que cela pouvait être si complexe ?