Planète

Quand les Gaulois du Berry luttaient contre Jules César

Dossier - Tourisme dans le Cher
DossierClassé sous :géographie , histoire , Bituriges

-

Le Cher est un département au riche passé historique, au cœur du Berry. Les Gaulois avaient fait de ce territoire l'un des plus importants de la Gaule, et l'on peut encore y admirer des merveilles patrimoniales de l'époque du Moyen Âge.

  
DossiersTourisme dans le Cher
 

Les Bituriges cubes (ou Bituriges cubi), peuple gaulois qui régnait sur le Berry, ont donné son nom à la ville de Bourges. La cité est passée aux mains des Romains en 52 av. J.-C. lors du célèbre siège d'Avaricum (son ancienne dénomination).

© Stefano Petroni, Flickr, CC by-nc 2.0

Les Gaulois, des Celtes, étaient divisés en de nombreux peuples et certains de leurs noms utilisés actuellement pour les désigner leur ont été donnés par les Romains. À l'instar d'autres peuples, ils ont conquis des territoires et se sont mélangés aux populations locales ou les ont exterminées. Ils ont introduit de nouvelles langues et techniques.

Bourges ou Avaricum selon les Romains

Dans l'Antiquité, la ville de Bourges se nommait Avaricum « la ville des eaux ». Elle doit son nom au peuple gaulois des Bituriges cubes. Durant la guerre des Gaules, elle fut assiégée par César, qui réussit à prendre la cité en affamant ses combattants. Partout ailleurs en Gaule, Vercingétorix avait mis en place une politique de la terre brûlée mais les habitants d'Avaricum supplièrent les Romains d'épargner leur ville.

Fibule en bronze étamé (forêt de Haguenau, fin VIe - début Ve siècle av. J.-C.). La fibule était une agrafe en métal utilisé par les Romains et les Gaulois pour fixer les pans d’un vêtement. © Photo André Beauquel, tous droits de reproduction interdits

Les Gaulois de Bourges : les Bituriges cubes

On désigne sous le nom Bituriges une confédération de peuples gaulois. Les Bituriges cubi, les plus puissants dont la capitale était Avaricum (Bourges), dominaient la Gaule celtique. Avaric, capitale des Bituriges cubi, est occupée dès le premier âge du fer (Hallstatt) par un oppidum. En 52 av. J.-C., Avaric prend le nom latin d'Avaricum, lors de la prise de la ville par César qui trouva dans cette victoire les réserves qui lui permirent de préparer le siège d'Alesia. D'après les Romains, cette cité fortifiée est l'une des plus belles, et dispose d'installations métallurgiques et de fermes agricoles qui font tout son intérêt. C'est un carrefour terrestre (entre la Bourgogne, l'Aquitaine, Lyon et l'Armorique) qui offre des ressources en fer (les Celtes étaient forgerons). En outre, sa position est facile à défendre (éperon calcaire dominant une région de marais entre deux rivières, l'Yèvre et l'Auron).

Maquette représentant la bataille du siège d'Avaricum en 52 av. J.-C. © Rolf Müller, GNU FDL 1.2

Les Bituriges cubes demeuraient sur un territoire correspondant approximativement aux trois départements du Cher, de l'Indre et de l'Allier. Selon certains historiens, ils auraient imposé leur domination sur le nord-ouest de la Gaule, mais, conscients de leur faiblesse, ils ont intégré la confédération éduenne. Ils possédaient aussi l'oppidum d'Argentomagus près d'Argenton-sur-Creuse. Pour en savoir plus sur le sujet, l'hôtel Cujas à Bourges abrite depuis 1892 le musée du Berry, et rassemble des collections protohistoriques et gallo-romaines locales.