Planète

En conclusion : bien observer la nature

Dossier - Les lichens : témoins de la pollution atmosphérique
DossierClassé sous :Environnement , Nature , lichen

Les lichens sont des organismes symbiotiques associant un champignon à une algue. Ils sont utilisés depuis plusieurs décennies pour évaluer la qualité de l’air. Tentons de comprendre pour quelles raisons ces organismes vivants sont de bons témoins de la pollution atmosphérique.

  
DossiersLes lichens : témoins de la pollution atmosphérique
 

Malgré leur omniprésence, les lichens passent souvent inaperçus aux yeux de certains promeneurs du dimanche. Et pourtant, ils offrent des informations précieuses pour les scientifiques.

Yannick Agnan. © Tous droits réservés

En effet, ils témoignent de la qualité de l'air, dégradée peu à peu par les nombreuses activités humaines. À chaque échelle d'observation (communauté, organisme, molécule, élément chimique...) correspond une approche de biosurveillance.

Les lichens sont capables de coloniser tous les milieux et se retrouvent partout autour de nous, comme ici avec Physcia adscendens sur un conifère. © Yannick Agnan - Tous droits réservés

Quand la nature nous renseigne

Observer la nature est la première source de renseignement sur l'état du milieu. Malheureusement, cette habitude se perd au fil des générations, ne nous permettant plus de décrypter toutes ces données à portée de la main. 

Une coupe d'apothécie vue au microscope électronique à balayage nous fait penser à la clef miniature ouvrant la porte du savoir. © Yannick Agnan - Tous droits réservés