Planète

Bernard Dumont : L'écologie fonctionnelle pour les cours d'eau

Dossier - La biodiversité, un enjeu mondial, une question de société
DossierClassé sous :développement durable , biodiversité , Faune

-

Depuis le Sommet de la Terre de Rio en 1992, qui faisait suite à la conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement en 1972 et au rapport Bruntland 1987, la biodiversité est reconnue comme patrimoine commun de l'humanité.

  
DossiersLa biodiversité, un enjeu mondial, une question de société
 

Bernard Dumont est hydrobiologiste.

En terme de gestion des milieux, la question de la biodiversité est celle de l'écologie fonctionnelle. Cette dernière a beaucoup évolué grâce aux bases de connaissances et de données et à la modélisation. Nous pouvons faire du changement d'échelle en passant plus aisément de l'individu au peuplement. La systématique se veut désormais fonctionnelle, c'est à dire que les identifications des taxons sont couplées à des mesures de leur ambiances de vie.

On tente ainsi de mieux identifier causes et effets qui permettront de fournir les clés des actions de restauration et de protection. On s'intéresse à la fonction des espèces depuis plus de vingt ans et aujourd'hui on développe la prédiction. Il existe plusieurs types de perturbations et de pollutions.

Dans l'équipe, nous nous intéressons aux mécanismes écologiques réglant la structuration biologique. Dans l'eau courante en effet les contraintes physiques influent énormément sur l'assemblage des populations. La physionomie de chaque cours d'eau cours d'eau gouverne par exemple sa capacité à digérer les flux polluants. Il y a encore beaucoup à faire pour construire une théorie « fonctionnelle » des cours d'eau qui nous aidera à définir les actions à mener.

Les moyens à rassembler sont par nature de type interdisciplinaire ; ils ne sont pas encore à la hauteur des attentes de la gestion.