Planète

Takahé

DéfinitionClassé sous :zoologie , Gruiforme , rallidé
Photo de takahés. © Maungatautari Ecological Island Trust, domaine public

Takahé (A. B. Meyer 1883) - Porphyrio hochstetteri

  • Ordre : Gruiformes
  • Famille : Rallidae
  • Genre : Porphyrio
  • Taille : 0,60 m
  • Envergure : 0,85 m
  • Poids : 3,0 kg
  • Longévité : 20 ans

Statut de conservation UICN : EN en danger

Description du takahé

Également appelé talève takahé depuis le dernier congrès ornithologique international de 2009, le takahé est un oiseau massif et trapu, équipé d'un énorme bec rouge surmonté d'une plaque frontale de même teinte. Les pattes robustes aux doigts munis de griffes acérées sont rouges également, tandis que le corps est olivâtre sur le dos et sur la partie supérieure de ses ailes atrophiées, et bleu violacé sur le dessous, le cou et la tête. Les plumes sous-caudales sont blanches. Le takahé est incapable de voler.

Talève takahé, île de Tiritiri Matangi. © Sandy Austin from Auckland, New Zealand, CCA 2.0 Generic license

Habitat du takahé

L'oiseau est endémique de la Nouvelle-Zélande et son habitat originel était les forêts montagneuses de l'île. Mais il ne subsiste plus naturellement que dans les montagnes du Fiordland dans le sud-ouest de l'île du sud, et son territoire est limité aux pelouses alpines et aux zones buissonnantes subalpines, à une altitude supérieure à 1.000 mètres. Un petit nombre d'individus a été implanté sur quatre îlots dépourvus de prédateurs : Tiritiri Matangi, Kapiti, Maud et Mana. En janvier 2011, un autre petit groupe a été libéré dans le Karori Sanctuary non loin de Wellington.

Takahé. © Malene Thyssen, GNU FDL Version 1.2

Comportement du takahé

Les mœurs du takahé sont peu connues et l'essentiel des observations ont été réalisées sur des oiseaux en captivité. C'est un oiseau territorial et peu farouche qui construit son nid sous un tronc creux ou même dans les herbes. L'animal est bruyant et son cri puissant. Il vit en couple et est fidèle.

Reproduction du takahé

Le takahé pond généralement deux œufs lors de la période de reproduction qui s'étend d'octobre à décembre. Ils sont couvés pendant un mois complet par les deux parents dans un nid bâti en forme de coupe. Les jeunes sont dépendants pendant près de quatre mois.

Une poule takahé et un jeune. © Avenue, GNU FDL Version 1.2

Régime alimentaire du takahé

Le talève takahé est herbivore et se nourrit de diverses plantes et pousses croissant sur les prairies alpines qui constituent son habitat de prédilection. L'oiseau est sélectif dans le choix de la nourriture car il mange uniquement les parties tendres des plantes en maintenant les tiges à l'aide de ses griffes. Il améliore son ordinaire avec des insectes.

Menaces sur le takahé 

La quasi-extinction du takahé ressemble un peu à l'histoire du dronte ou dodo. L'oiseau a été chassé massivement par les Maoris (peuple originel de l'île). Il constituait un gibier facile à capturer dans la mesure où il ne sait pas voler. Lorsque les colons européens sont arrivés, ils ont amené avec eux des prédateurs tels que chats, furet, hermines et même rats..., qui ont proliféré et contribué à la réduction des effectifs. Même l'introduction du cerf élaphe a joué un rôle car le cervidé entre en concurrence avec le talève takahé sur le plan de la nourriture. En 2008, il ne restait que 225 takahés en Nouvelle-Zélande. Pour sauver les derniers individus, quelques populations ont été introduites sur des îlots dépourvus de prédateurs. Mais leur survie à long terme est compromise du fait de la consanguinité, du faible taux de reproduction et par le fait que l'oiseau met plusieurs années avant de parvenir à la maturité sexuelle.

Cela vous intéressera aussi