Planète

Musaraigne carrelet

DéfinitionClassé sous :zoologie , insectivore , souris
Photo d'une musaraigne commune. © Soricida, CCA-SA 3.0 Unported license

Le terme musaraigne (du latin mus signifiant souris et araneus désignant l'araignée) est un nom vernaculaire servant à désigner plusieurs espèces de mammifères insectivores de très petite taille. Les musaraignes de l'Ancien Monde sont classées dans l'ordre des Soricidae. Comme il existe 368 espèces connues de musaraignes de par le monde, nous nous attacherons à décrire l'une des espèces les plus répandues en France métropolitaine : la musaraigne commune ou musaraigne carrelet.

Musaraigne carrelet (Linnaeus 1758) - Sorex araneus

  • Ordre : Soricomorpha
  • Famille : Soricidae
  • Sous-famille : Soricinae
  • Tribu : Soricine
  • Genre : Sorex
  • Taille : 70 à 80 mm (longueur de la queue de 35 à 55 mm)
  • Poids : 7 à 13 g
  • Longévité : 16 à 18 mois

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description de la musaraigne carrelet

La musaraigne carrelet possède un pelage court et dru de teinte brunâtre sur la zone dorsale et la partie supérieure de la tête, tandis que la partie abdominale est grisée. La face présente un museau pointu en forme de trompe couvert de vibrisses sensorielles. Le bout des dents est rouge. Cette particularité est due à la présence de minerai de fer dans les couches superficielles de l'émail. La teinte est plus prononcée chez les jeunes dont les dents ne présentent pas encore une usure trop prononcée.

Musaraigne commune. © Manuel R, GNU FDL Version 1.2

Habitat de la musaraigne carrelet

On retrouve le mammifère dans tous les types d'habitats en zone paléarctique (ensemble de l'hémisphère nord) de la Grande Bretagne à la Sibérie, depuis le niveau de la mer jusqu'à 1.000 mètres d'altitude. Il fréquente aussi bien les champs cultivés que les jardins des particuliers.

Comportement de la musaraigne carrelet

La musaraigne n'est pas un animal fouisseur. Elle utilise des galeries déjà existantes de mulot ou de campagnol, ou toute anfractuosité suffisamment étroite et profonde pour pouvoir s'y sentir à l'abri. Elle est très territoriale et défend âprement son domaine vital contre les intrus. Si les cris d'intimidation ne suffisent pas, les combats qui s'en suivent peuvent être mortels et la dépouille du vaincu sert alors de menu... La musaraigne commune a la faculté de pouvoir réduire sa taille lorsque les conditions de vie deviennent défavorables (phénomène de Dehnel). Le poids des organes principaux se réduit, les vertèbres se raccourcissent et la boîte crânienne diminue de volume sous l'action de cellules spécialisées dans la destruction de la masse osseuse. Ce type de phénomène est plutôt caractéristique des individus des régions nordiques. La musaraigne est un animal qui supporte mal la chaleur et qui peut en mourir.

Musaraigne carrelet. © Agnieszka "Owca" Kloch, CCA-SA 3.0 Unported license

Reproduction de la musaraigne carrelet

Il peut y avoir de deux à cinq portées par an. Au terme d'une gestation qui dure environ 27 jours, la femelle met bas de deux à huit petits pesant à peine 0,5 gramme, qu'elle allaite pendant une vingtaine de jours. Ce délai coïncide avec l'ouverture des yeux des jeunes. Le taux de mortalité est assez élevé, il peut atteindre 25 % entre le premier et le quatrième mois.

Régime alimentaire de la musaraigne carrelet

La musaraigne a un appétit insatiable et pratique la caecotrophie, c'est-à-dire qu'elle ré ingère une partie de ses excréments incomplètement digérés. Son métabolisme étant très rapide, elle a besoin de se nourrir en permanence pour récupérer les calories nécessaires à sa survie, et est capable d'absorber le double de son propre poids journellement. Elle mange principalement des insectes, des vers et des araignées dont elle tient son nom. Mais elle peut également se rabattre sur les lézards.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi