Planète

Manchot à jugulaire

DéfinitionClassé sous :zoologie , pingouin , oiseau
Photo de manchots à jugulaire. © Graham, CC by SA 2.0

Manchot à jugulaire (Forster 1781) - Pygoscelis antarcticus

  • Ordre : Sphenisciformes
  • Famille : Sphenicidae
  • Genre : Pygoscelis
  • Taille : 65 à 80 cm
  • Poids : 3 à 4 kg
  • Longévité : 20 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du manchot à jugulaire

Le manchot à jugulaire est un oiseau de taille moyenne dont le plumage est noir sur la partie supérieure du corps. Cette teinte s'étend de la calotte aux épaules lui formant une sorte de cape, sur le dos, la queue et les ailes dont le bord de fuite est blanc. La gorge et la partie ventrale sont blanches. La gorge cependant est barrée par une fine bande noire un peu à la façon de la jugulaire d'un casque. Le bec est petit et noir également, tandis que ses pieds courts et trapus aux doigts palmés sont roses. Les ailes profilées en lame de faux, représentent la moitié de la taille de l'animal.

Manchots à jugulaire. © Jason Auch, CC by 2.0

Manchots à jugulaire. © Jason Auch, CC by 2.0

Habitat du manchot à jugulaire

Le manchot à jugulaire est, après le gorfou doré, la seconde plus importante espèce de sphéniscidés. On le trouve principalement en zone circumpolaire antarctique sur les îles Shetland, Orcades et Géorgie du Sud, mais aussi sur les îles Sandwich. Il est également présent sur les îles Balleny au sud de la Nouvelle-Zélande et à Bouvet.

Comportement du manchot à jugulaire

Le manchot à jugulaire est un oiseau pélagique qui ne se nourrit qu'en mer. C'est un oiseau qui peut plonger à plus de 180 mètres de profondeur et rester en apnée une vingtaine de minutes. Lors de ses courses dans l'océan, qui peuvent atteindre 30 km/h, il effectue régulièrement des sauts hors de l'eau pouvant dépasser les deux mètres de hauteur. C'est un oiseau qui n'est sociable et grégaire qu'avec ses congénères. Il est plutôt agressif envers les autres espèces et principalement le manchot Adélie avec lequel il se retrouve en concurrence pour les nids. Ses cris stridents lui ont valu le surnom anglais de stonebreacker (casse-pierre). Ses prédateurs sont identiques à ceux des espèces voisines. En mer, les requins, le léopard des mers et l'orque, et sur terre pour les œufs et les poussins, les grands oiseaux marins tels que les pétrels géants, les labbes et les skuas. Même les chionis blancs sont de la fête.

Construction du nid. © Jerzy Strzelecki, GNU FDL Version 1.2

Construction du nid. © Jerzy Strzelecki, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du manchot à jugulaire

La nidification se déroule en colonies constituées de plusieurs milliers d'oiseaux sur des zones exemptes de glace. Le nid est formé d'une cavité sommaire bordée de quelques cailloux. La ponte a lieu en novembre et décembre. La femelle dépose généralement deux œufs et se partage l'incubation avec le mâle pendant une quarantaine de jours. Les œufs ne reposent pas au sol et sont conservés sur les pieds des adultes pour les préserver du froid. Pendant cette période, l'adulte qui maintient les œufs au chaud jeûne, tandis que le partenaire se nourrit et inversement. À leur naissance, les poussins sont recouverts d'un duvet gris et ils restent au nid pendant une vingtaine ou une trentaine de jours pour ensuite rejoindre une crèche. À deux mois, les juvéniles muent et acquièrent leur plumage définitif. Ils prennent alors contact avec l'eau pour la première fois et s'émancipent progressivement. Ils atteignent leur maturité sexuelle vers trois ou cinq ans.

Femelle et ses poussins. © NOAA, domaine public

Femelle et ses poussins. © NOAA, domaine public

Régime alimentaire du manchot à jugulaire

Le manchot à jugulaire se nourrit essentiellement de krill et de petits poissons qu'il pourchasse sous l'eau.

Manchot à jugulaire à la pêche. © Kils, GNU FDL Version 1.2

Manchot à jugulaire à la pêche. © Kils, GNU FDL Version 1.2

Menaces sur le manchot à jugulaire

Les populations de manchots à jugulaire ne sont pas menacées car les effectifs dépassent les 7 millions d'individus. La colonie la plus importante, regroupant un demi-million d'oiseaux, se trouve sur les îles Sandwich du Sud.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi