Planète

Guillemot de Brünnich

DéfinitionClassé sous :zoologie , oiseau , piscivore
Photo d'un guillemot de Brünnich. © Michael Haferkamp, CC-by-SA 3.0

Guillemot de Brünnich (Linnaeus 1758) - Uria lomvia

  • Ordre : Charadriiformes
  • Famille : Alcidae
  • Genre : Uria
  • Taille : 0,35 à 0,45 mètre (envergure 0,65 à 0,75 mètre)
  • Poids : 1000 à 1500 grammes
  • Longévité : 20 à 25 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du guillemot de Brünnich

Le plumage du guillemot de Brünnich que l'on appelle également marmette, est noir sur le dos, la nuque, la tête, le cou et la partie supérieure de la poitrine. Le bec long, pointu et légèrement aplati, ainsi que les pattes palmées sont noirs également. Le reste du corps et le dessous des ailes sont blancs. La queue est courte. Le côté de la tête est barré par une strie qui part de l'arrière de l'œil vers la nuque. En été, une bande blanche marque le tranchant de la mandibule supérieure. 

Guillemot de Brünnich. © Vernon Byrd, US F&WS, domaine public

Habitat du guillemot de Brünnich

On trouve le guillemot de Brünnich dans toute la partie septentrionale de l'Europe (Svalbard, Groenland...), en Asie et en Amérique du Nord. Les populations les plus nombreuses se trouvent en Islande. L'oiseau se reproduit sur les corniches et les surplombs des falaises des côtes et des îles européennes de la zone arctique. Hors période de nidification, le guillemot de Brünnich est un oiseau pélagique.

Aire de nidification type. © Jerzy Strzelecki, GNU FDL Version 1.2

Comportement du guillemot de Brünnich

La caractéristique la plus remarquable du guillemot de Brünnich consiste en l'incroyable migration des juvéniles. Ce comportement est unique dans le monde animal. Lors de leur première migration, dès l'âge de trois semaines, les jeunes guillemots de Brünnich franchissent à la nage les quelque 1.000 km qui séparent la zone de reproduction à l'aire d'hivernage, car ils sont incapables de voler avant d'avoir atteint l'âge d'un mois et demi. Le jeune est accompagné par son père dont la mue l'empêche de voler également, jusqu'à ce que ses nouvelles plumes aient repoussé, et qui le nourrit pendant le trajet. Ces migrations mènent les oiseaux dans les eaux libres de glace du nord de l'Atlantique et du Pacifique. Les femelles précèdent en volant les mâles et les jeunes. Les déplacements saisonniers des adultes peuvent les faire parcourir 6.000 km en trois mois.

Groupe de guillemots de Brünnich sur l'eau. © Michael Haferkamp, CC-by-SA 3.0

L'oiseau est très maladroit au sol car ses pattes sont placées en arrière du corps, mais  également en vol. Ses ailes étant plus courtes que celles des autres oiseaux de mer de la même taille, il doit battre des ailes très rapidement ou courir longtemps à la surface de l'eau pour pouvoir décoller. Une fois en l'air, il se déplace en revanche très rapidement et peut atteindre 75 km/h. Sa queue courte ne pouvant lui servir de gouvernail pour changer de direction et atterrir en douceur, il se pose en se servant de ses pattes comme amortisseurs. Il lui arrive fréquemment de rater la corniche et de s'y reprendre à plusieurs fois avant de se poser. Si le guillemot de Brünnich n'est pas très adroit au sol ou dans les airs, c'est un nageur et un plongeur émérite qui peut descendre jusqu'à 100 mètres de profondeur pour aller chercher sa proie. Il se déplace en bandes nombreuses lors de ses déplacements sur l'eau, et forme de vastes colonies pendant la période de reproduction. 

Groupe de guillemots de Brünnich. © Michael Haferkamp, CC-by-SA 3.0

Reproduction du guillemot de Brünnich

Lors de la saison de reproduction qui s'étale de fin mars à début avril, le guillemot de Brünnich forme de vastes colonies. Il niche sur les saillies des parois et la femelle pond un œuf unique à même la roche. Les parents couvent à tour de rôle sur une période d'un ou deux jours à la fois, afin de permettre à l'autre de s'alimenter. Il arrive que l'œuf tombe à l'eau lorsque l'adulte, effrayé par un prédateur qui fonce sur lui en piqué, s'envole brusquement. Si le premier œuf est perdu, la femelle peut en pondre un second à quinze jours d'intervalle. La couvaison dure un mois complet. Le poussin acquiert son plumage imperméable au bout de trois semaines et s'entraîne à quitter la colonie. Incapable de voler, il se laisse pourtant tomber du haut des falaises dont certaines peuvent atteindre 500 mètres de hauteur, et plane jusqu'à la mer suivi de près par son père. La femelle s'envole presque aussitôt vers les zones d'hivernages, tandis que le jeune et son père entreprennent la migration à la nage. Le juvénile reste avec l'adulte jusqu'à ce qu'il puisse voler, c'est-à-dire pendant environ deux mois. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle vers cinq ans. 

Femelle sur son œuf. © Verena Gill, USGS, domaine public

Régime alimentaire du guillemot de Brünnich

Le guillemot de Brünnich s'alimente essentiellement de poissons, de céphalopodes et de crustacés. La pêche s'effectue aussi bien en surface qu'en plongée. L'oiseau est capable de passer sous un banc de poissons et de profiter de la faible luminosité venant de la surface pour les capturer par en-dessous. 

Couple de guillemots de Brünnich. © US F&WS, domaine public

Menaces sur le guillemot de Brünnich

Le guillemot de Brünnich est fragilisé par la chasse et la récolte des œufs que l'on pratique encore en Amérique du Nord. Mais la véritable menace qui pèse sur l'oiseau est la pollution marine. En effet, sa migration à la nage le rend particulièrement vulnérable aux pollutions d'hydrocarbures qui pourraient souiller l'océan sur son trajet habituel. De récentes estimations effectuées au Canada considèrent que 200.000 guillemots de Brünnich périssent pour cette raison chaque année. Et si de nombreux oiseaux meurent dans les filets de pêche lors des plongées, l'espèce souffre également de pertes conséquentes parmi les poussins lors de leur premier saut hors du nid. Certains heurtent les parois rocheuses en tombant et d'autres parvenus sur l'eau, ne parviennent pas à retrouver leurs parents.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi