Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'histoire du réchauffement climatique en 35 secondes En intégrant graphiquement les mesures de températures dans presque tous les pays du Globe entnull

La collapsologie est une approche pluridisciplinaire qui s'intéresse à l'effondrementeffondrement possible de notre civilisation. Ce terme provient de l'anglais collapse, qui signifie s'effondrer, et du grec logos, discours. En France, la collapsologie est représentée par Pablo Servigne, auteur avec Raphaël Stevens du livre Comment tout peut s'effondrer : petit manuel de collapsologie à l'usage des générations présentes, paru en 2015. Cet ouvrage a été préfacé par Yves Cochet, ancien ministre de l'Environnement.

La collapsologie trouve aussi ses origines dans la publication du rapport Meadows en 1972, réalisé par des chercheurs du MIT, et commandé par le Club de Rome. Ce rapport, dont le titre était The Limits of Growth (Les limites de la croissance), alertait déjà sur les risques d'une croissance démographique et économique exponentielle sur une planète dont les ressources sont comptées.

Les idées clés des penseurs de l’effondrement

La collapsologie s'inscrit dans l'idée que, au cours de l'Anthropocène, l'Homme impacte de manière durable et négative la planète. Elle propage notamment l'idée de l'urgence écologique, liée à l'augmentation des températures sur TerreTerre, la multiplication des catastrophes naturellescatastrophes naturelles et à l'effondrement de la biodiversité. Les collapsologues relient différentes crises entre elles : crises énergétiques, économiques, environnementales, géopolitiques, démocratiques...

La conjonctionconjonction de ces crises pourrait conduire à l'effondrement de la civilisation industrielle, prévue avant 2050. Cette catastrophe annoncée conduirait de nombreux habitants à manquer de nourriture, d'eau et de logement.

L'annonce de cet effondrement ne s'appuie pas forcément sur des données scientifiques, mais aussi sur des intuitions. C'est pourquoi la collapsologie est parfois accusée de ne pas être une véritable science, mais plutôt un mouvement de pensée.

Les collapsologues ne font pas qu'annoncer une catastrophe, ils proposent aussi des pistes pour l'éviter : évolution des systèmes agricoles (permaculture...), maîtrise de la démographie, systèmes d'entraide locaux, sobriété énergétique...