Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : la photosynthèse, ou comment les plantes produisent de l'oxygène Les humains et les animaux auraient bien du mal à survivre sans l’oxygène généré par les plantnull

Le phototropisme est le mouvementmouvement de courbure des plantes provoqué par l'orientation d'une source de lumièrelumière. Il permet aux plantes, qui ne peuvent pas se déplacer, de s'adapter à leur environnement lumineux. Le phototropisme est soit positif (pour les tiges), soit négatif (pour les racines) et il est irréversible. L'héliotropisme est une forme particulière de phototropisme liée à l’orientation du soleil au cours de la journée mais qui est lui réversibleréversible.

Certains animaux (notamment au stade larvaire), des organismes aquatiques (plancton) ou des champignons sont également phototropes. Le sphérobole en étoileétoile (Sphaerobolus stellatus) possède par exemple l'étonnante faculté d'éjecter son péridiole (boule contenant les spores) en direction du soleilsoleil.

L’auxine, hormone responsable du phototropisme

Le phototropisme est induit par une hormone végétalehormone végétale appelée auxineauxine, produite dans l'extrémité de la tige ou de la racine appelée apex. L'auxine induit la croissance de la plante en déclenchant une réaction chimiqueréaction chimique qui étire la paroi des cellules végétales. Lorsqu'on éclaire la plante, l'auxine est inhibée et migre du côté non éclairé, ce qui entraîne ainsi une élongationélongation des cellules de ce côté-ci. Il en résulte une courbure à la base de la tige et des racines. Les récepteurs photosensibles, appelés phototropines, sont eux situés principalement sur l'apex, ce qui prouve bien qu'il y a transport d'auxine.

Mis à part le phototropisme, l'inclinaison de la plante est influencée par le géotropisme (sensibilité à la gravitégravité) ou le chimiotropisme (sensibilité à la concentration d'une substance chimique).

Le saviez-vous ?

Le phototropisme explique pourquoi certaines plantes comme les tulipes ont une meilleure croissance dans le noir, l’auxine n’étant pas inhibée. Cette faculté est toutefois réservée aux plantes ayant des réserves suffisantes de nutriments et d’énergie pour rester longtemps sans lumière.