La végétation mondiale vue de l'espace sur une impressionnante carte

Classé sous :végétation , esa , surveillance de la Terre

L'ESA a dévoilé ce 21 mars une impressionnante carte globale de la couverture végétale, générée à partir des observations de son satellite Sentinel-2 entre 2016 et 2018, par l'outil LandMonitoring.Earth de l'entreprise GeoVille, spécialisée dans l'imagerie spatiale appliquée à la surveillance des terres. La carte montre avec une résolution de 20 mètres, l'évolution du couvert végétal au cours du temps. Elle peut être utilisée en agriculture pour suivre l'exploitation, la dégradation et la productivité des surfaces (déforestation, agriculture intensive, urbanisation, etc.).

« Plus de 23 milliards de pixels » ont été traités pour réaliser cette carte, a indiqué Michael Riffler, directeur R&D de GeoVille, dans un communiqué de l'ESA. Les couleurs ne correspondent pas directement à la végétation, mais à la saison durant laquelle les territoires sont les plus verdoyants : tons verts pour l'été, bleus pour l'automne/hiver et rouges pour le printemps. Le jeu de transparence et d'opacité des couleurs représente la densité de la végétation, permettant d'identifier si on a affaire respectivement à des surfaces de type prairies et champs cultivés, ou bien à d'épaisses forêts. En noir, figurent les zones pauvres en biomasse, en blanc et nuances de gris, celles plus riches en biomasses.

Carte globale de la couverture végétale globale générée par l'outil LandMonitoring.Earth de GeoVille à partir des images du satellite d'observation de la Terre Sentinel-2 de l'ESA, prises entre 2016 et 2018. Cercle chromatique : saison, plus précisément mois, correspondant au pic (maximum) de végétation (couleurs) et densité de la végétation (transparent pour les prairies, opaque pour les forêts). Niveau de gris : échelle de la biomasse, avec les zones les plus riches en biomasses en blanc et les plus pauvres en noir. © Modified Copernicus Sentinel data (2016–2018), processed by GeoVille