Érosion des côtes : un blockhaus de plus à la mer dans le Pas-de-Calais

Classé sous :Planète , mer , blockhaus
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Menacé par l’érosion, le littoral est surveillé par satellite  Le littoral est perpétuellement soumis à l’océan, si bien que les tempêtes, l’augmentation du niveau de la mer ou encore l’érosion le menacent en permanence. Le Cnes nous explique en vidéo comment les satellites permettent une surveillance et une sauvegarde efficace de ces sites. 

Jeudi 2 juin 2022, un effondrement s'est produit sur l'une des falaises de la côte d'Opale, à proximité de Wimereux dans le Pas-de-Calais. Ce type d'événement n'est pas rare pour la région, où les falaises composées de calcaire et d’argile sont soumises en continu à l’érosion active de la Manche, qui grignote petit à petit la côte.

Les éboulements emportent malheureusement avec eux tout ce qui se trouve au sommet de la falaise, y compris les anciens blockhaus construits par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale. Jeudi, c'est ainsi le blockhaus de la Rochette qui a fini par basculer dans le vide.

Suspendu en équilibre sur le bord de la falaise depuis des années, il se retrouve désormais sur le tas d'éboulis, plusieurs mètres plus bas. À proximité immédiate, comme tout au long du littoral, plusieurs autres vestiges de la guerre gisent déjà dans les flots, témoignant de l'implacable recul de la côte. Certains deviennent même des sites emblématiques, comme le blockhaus de Sainte-Marguerite-sur-Mer, planté verticalement dans la plage.

Le blockhaus de Sainte-Marguerite-sur-Mer qui a basculé dans la mer en 1995. © Patrice78500, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0