Le mur de l'Atlantique est un système de fortifications construit par les Allemands durant la seconde guerre mondiale. Il longe la côte atlantique et s'étend du nord de la Norvège au sud de la France.
Cela vous intéressera aussi

Le mur de l'Atlantique : les raisons de la construction

En 1941, les États-Unis entrent en guerre contre l'Allemagne. Adolf Hitler craint que les Alliés n'organisent un débarquement sur les côtes atlantiques. Il décide alors de renforcer les défenses des côtes, des ports et des bases sous-marines, selon une directive du 23 mars 1942. Il charge le maréchal Rommel d'organiser les défenses qui sont, selon ce dernier, inefficaces.

À quoi ressemble le mur de l'Atlantique ?

Le murmur de l'Atlantique comprend plusieurs types de constructions : les bunkers et blockhaus, que l'on peut encore voir aujourd'hui le long des plages françaises, les forteresses pour protéger les ports, les stations radar, les batteries d'artillerie et les obstacles antidébarquement disposés sur les plages. Les Allemands utilisaient notamment des poteaux pour empêcher l'approche des bateaux, surnommés « aspergesasperges de Rommel », mais aussi de grandes quantités de mines, de fil de ferfer barbelé, de « hérissons tchèques » (croix en acieracier) et de nombreux plots en bétonbéton. Des défenses sont également construites dans les terresterres : de nombreux poteaux sont plantés pour gêner l'atterrissage des aéronefsaéronefs.

À savoir

Long de 4.000 km, le mur de l'Atlantique a nécessité environ 13 millions de mètres cubes de béton pour sa constructionconstruction. Il a causé la mort d'environ 10.000 soldats alliés.