Les manchots, plutôt satisfaits du réchauffement climatique

Classé sous :manchots Adélie , Antarctique , Fonte des glaces

Une espèce menacée d'un côté, une espèce disparue de l'autre. Cette fois, le réchauffement climatique pourrait bien avoir des retombées positives. En aggravant d'année en année la fonte des glaces en Antarctique, il semblerait qu'il facilite la vie des manchots. Tel est le constat de chercheurs dans Science Advances.

Ils ont marqué électroniquement 175 manchots Adélie (Pygoscelis adeliae) durant quatre saisons. Lorsque la glace disparaissait du paysage, les manchots en ont profité pour se déplacer en nageant plutôt qu'en marchant. Ce qui est moins énergivore pour eux et leur permet de raccourcir leurs durées de voyage. Donc d'agrandir la zone dans laquelle ils s'alimentent. Dès lors, ils se sont régalés de davantage de krills.

Effet boule de neige : des adultes mieux nourris, un plus grand succès de reproduction, une meilleure croissance des petits... Que de bonnes nouvelles ! La fonte des glaces en Antarctique pourrait alors, contre toute attente, être une aubaine pour les populations de manchots.

Les manchots, contrairement aux pingouins, vivent dans l'hémisphère Sud. En Antarctique, par exemple. Ici, des manchots Adélie (Pygoscelis adeliae). @ Nick Dale, Adobe Stock