Plus de 150.000 images de pièges photographiques pour étudier la vie sauvage en Amazonie

Classé sous :animaux , Écosystème , Environnement

[EN VIDÉO] L’alliance pour la vie sauvage et les forêts 

La forêt amazonienne est la plus grande forêt d'Amérique du Sud et de ce fait, elle rassemble la plus grande richesse en biodiversité. Cependant, les informations sur cette dernière sont insuffisantes et dispersées dans la littérature scientifique. Une immense équipe composée de 147 scientifiques provenant de 120 instituts de recherche, ainsi que la Wildlife Conservation Society, ont collaboré pour monter une compilation de données comprenant des informations sur les mammifères terrestres, les oiseaux et les reptiles entre 2001 à 2020.

L'Amazonie occupe 40 % de la surface de l'Amérique du Sud © Marcos Mello, Adobe Stock

Ces images, publiées dans la revue Ecology, ont été obtenues à partir d'enregistrements de pièges photographiques qui sont des caméras s'activant lorsqu'un animal passe devant. Ces caméras ont été installées dans la partie amazonienne de huit pays : Brésil, Colombie, Equateur, Bolivie, Guyane française, Pérou, Vénézuela et Suriname. Cette méthode est efficace et non-invasive, permettant d'étudier l'écosystème amazonien à différentes échelles de temps et d'espace.

Le bassin amazonien possède un vaste réseau hydrographique de plus de 1.000 cours d'eau qui fournissent une humidité extrême et permettent à la forêt tropicale de s'y développer, de prospérer et d'abriter une biodiversité particulièrement importante © gustavofrazao, Fotolia

Cette base de données fournit l'opportunité d'évaluer plus précisément les effets de la perte d'habitat, du changement climatique et d'autres problèmes d'origines anthropiques (exploitation de ressources) dans le bassin amazonien, lieu où la biodiversité est dangereusement menacée.

Le jaguar fait partie des espèces les plus emblématiques, menacées par la destruction de l'Amazonie. © Tambako the jaguar, Fotopedia, CC by-nd 2.0