Les requins seraient peut-être plus appréciés du public s’ils étaient présentés avec des fonds musicaux moins inquiétants dans les reportages. © Alexius Sutandio, Shutterstock

Planète

Science décalée : les requins victimes de la musique des vidéos

ActualitéClassé sous :zoologie , requin , musique

Des images de requins sur la musique des Dents de la mer... Voilà comment renforcer l'image négative dont pâtissent ces animaux dans l'opinion publique. Et cela continue : les fonds musicaux illustrant les documentaires seraient mal choisis, affirmait une étude de 2017, et renforceraient la mauvaise réputation de ces Sélaciens.

En 1975, Les Dents de la mer montrait un requin qui terrorisait un groupe d'étudiants sur une île au large des côtes du Massachusetts. La musique du film, devenue célèbre, avait été composée par John Williams. Encore aujourd'hui, les requins n'ont pas une bonne image dans l'opinion publique, probablement à cause de la peur des attaques. Cette crainte instinctive est renforcée par la médiatisation de ces événements qui restent assez rares.

Mais aussi menaçants qu'ils paraissent, les requins ont besoin d'être protégés. Environ 100 millions de requins sont tués chaque année, ce qui est supérieur à leur taux de renouvellement. Conséquence : leurs populations déclinent. Le risque d'extinction est plus important pour les poissons chondrichtyens comme les requins et les raies que pour la plupart des autres vertébrés. Un quart des espèces de poissons chondrichtyens sont menacées à cause de la surpêche et la dégradation de leur habitat. Or les scientifiques ont aussi besoin du soutien de l'opinion publique pour mener à bien leurs efforts de conservation.

Contrairement aux films hollywoodiens, les documentaires sur les requins devraient rester objectifs en montrant la réalité de leur habitat naturel. Mais ces reportages utilisent-ils une musique appropriée ? Dans une étude parue dans Plos One, des chercheurs ont voulu savoir si la musique des documentaires sur les requins pouvait influencer l'opinion publique.

Les tortues de mer semblent bien plus sympathiques. Une chance pour leur conservation. © David Carbo, Shutterstock

La musique de fond influence l’opinion du public sur les requins

Pour connaître l'effet de la musique des documentaires, les chercheurs de l'université de Californie San Diego à la Jolla ont recruté 2.181 personnes. Ces volontaires devaient regarder une vidéo d'une minute de la BBC, provenant de la série Blue Planet, qui montrait des requins qui nageaient innocemment. Certains ont regardé la vidéo avec la musique du documentaire (Sharks, une musique plutôt inquiétante), d'autres avec une musique plus apaisante (le thème principal de la série Blue Planet) et d'autres encore, dans le silence.

Les personnes qui ont regardé la vidéo avec sa musique originale inquiétante avaient plus d'attitudes négatives vis-à-vis des requins que celles qui la regardaient avec une musique apaisante ou sans. Ces attitudes négatives n'étaient pas seulement dues au thème musical mais à la combinaison de la musique avec la vidéo (il n'y avait pas d'effet du son sans les images). La musique de fond pourrait donc susciter de la peur chez les téléspectateurs.

Le problème est que cette opinion négative du public peut avoir un impact sur les efforts de conservation, comme l'explique Elizabeth Keenan, co-auteure de l'étude qui affirme dans Forbes« Une opinion publique négative et la peur des requins continuent d'entraver les efforts de conservation. »

Conclusion : les réalisateurs de reportages sur les requins devraient éviter les musiques anxiogènes pour la survie de ces animaux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Le fascinant requin baleine, cet aspirateur des mers  Le requin baleine est considéré comme le plus grand poisson vivant actuellement sur Terre. Il se nourrit en aspirant le plancton et les poissons avec sa bouche démesurée. Nous vous invitons à découvrir cette étrange façon de se nourrir en vidéo.