Planète

En bref : la pilule pour pigeon reste une valeur sûre en Autriche

ActualitéClassé sous :zoologie , surpopulation , pigeon

Pour lutter contre la surpopulation de pigeons, les autorités de la ville de Linz, en Autriche, ont décidé de leur faire prendre un contraceptif : la pilule. Cette opération est complétée par une campagne de sensibilisation à destination des habitants. Un pigeon non nourri cherche des ressources alimentaires alternatives, il n'a donc pas le temps de se reproduire.

La surpopulation de pigeons causerait pour certains de nombreux problèmes : nuisances sonores, saleté, dégradation d'immeubles, transport de maladies, etc. © Bragin Alexey

Pour faire face à la surpopulation de pigeons, la ville autrichienne de Linz a choisi de glisser des contraceptifs dans la nourriture destinée à ces oiseaux, une méthode qui a fait ses preuves, 10 ans après le lancement du programme.

Depuis 2001, Linz offre en effet aux pigeons une alimentation contenant des éléments inhibiteurs de fertilité dans plusieurs zones du centre-ville. Cette « pilule pour pigeons », produite en Allemagne, est sans risque pour les autres animaux, comme les chiens, ont précisé les autorités sanitaires de la ville, qui soulignent qu'il s'agit d'un moyen efficace de réduire le nombre de ces oiseaux sans leur faire de mal. La population des volatiles est passée de 20.000 à 9.000 individus entre 2001 et 2012, ont annoncé les autorités locales jeudi.

Pour renforcer sa lutte contre les pigeons, la ville a relancé une campagne à destination de ses habitants, afin qu'ils n'alimentent plus ces oiseaux. S'ils passent plus de temps à chercher de la nourriture, les pigeons auront moins d'opportunités pour se reproduire, selon les experts.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi