Planète

En bref : une nouvelle île volcanique a vu le jour au Japon

ActualitéClassé sous :Volcanologie , nouvelle île , volcan sous-marin

Depuis le 20 novembre 2013, le Japon possède une île de plus grâce à l'entrée en éruption d'un volcan sous-marin. Elle se situe à environ 1.000 km au sud de Tokyo, dans le Pacifique. L'avenir nous dira si elle va se stabiliser ou disparaître aussi vite qu'elle est apparue.

La nouvelle île volcanique nippone est apparue au large de l'île Nishino (à gauche sur l'image), dans l'archipel d'Ogasawara. © Japanese Cost Guard

Situé le long de la fosse océanique d'Izu-Bonin, l'archipel nippon d'Ogasawara compte désormais une île de plus. Elle est apparue le 20 novembre 2013 au large de l'île Nishino, qui n'est autre que le sommet d'un volcan sous-marin qui se situe à peu près à 1.000 km au sud de Tokyo. Sans grande surprise, le nouvel édifice est également d'origine volcanique. Il devrait sa formation à l'entrée en éruption du volcan, que quelques séismes de magnitude 4,5 ont annoncée le 18 novembre.

Ces images de l'île en formation dans l’archipel nippon d'Ogasawara ont été enregistrées par les gardes-côtes japonais. Le 21 novembre 2013, l'éruption volcanique était toujours en cours. © Channel4News, YouTube

Depuis son apparition, la nouvelle île est surveillée par les gardes-côtes japonais grâce à divers moyens aériens, Nishino étant inhabitée. Le 21 novembre, elle mesurait déjà 300 m de long pour 200 m de large, sachant que le cratère qui trône en son centre fait 150 m de diamètre. Par ailleurs, le volcan continuait d'émettre des cendres jusqu'à 600 m d'altitude et de la lave, ce qui signifie que ce nouveau lopin de terre perdu dans l'océan Pacifique poursuit sa croissance.

Selon les gardes-côtes japonais, un tel événement n'était plus survenu depuis 1973. À ce jour, l'île n'a toujours pas été nommée, peut-être parce que nous ne savons pas encore si elle va persister. En effet, elle pourrait disparaître tout aussi rapidement qu'elle est apparue, notamment sous l'action des vagues et du vent, si l'éruption ne se poursuit pas suffisamment longtemps. Si elle se stabilise, le territoire japonais grandira encore un peu plus, et il sera alors temps de réviser les atlas.

Cela vous intéressera aussi