Le 27 décembre 2020, un nouveau dôme de lave avait commencé à se former dans le cratère de la Soufrière de Saint-Vincent. © SMU, Kemron Alexander
Planète

Éruption explosive du volcan la Soufrière à Saint-Vincent : l'île est en cours d'évacuation

ActualitéClassé sous :Volcan , Eruption , Soufrière

-

[EN VIDÉO] Interview : quels sont les dangers du volcanisme ?  La vie près des volcans n’est pas toujours paisible. En cas d’éruption la population est soumise à divers dangers dont certains peuvent être fatals. Futura-Sciences a rencontré Jacques-Marie Bardintzeff, docteur en volcanologie, pour qu’il nous parle de ces menaces. 

Le volcan de la Soufrière de Saint-Vincent vient d'entrer en éruption sur son île, heureusement en cours d'évacuation. C'est une éruption explosive avec un panache de cendres qui est déjà monté à huit kilomètres de hauteur.

On savait que ça finirait par arriver. Le volcan de la Soufrière de Saint-Vincent (à ne pas confondre avec la Soufrière de Guadeloupe ou la Soufrière de Montserrat) vient d'entrer en éruption dans le nord de l'île de Saint-Vincent qui est située dans les Petites Antilles, faisant partie de l'État de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. L'événement s'est produit à 8 h 41 ce matin du 9 avril 2021 (12 h 41 GMT) et plusieurs comptes Twitter, dont celui du professeur Richard Robertson, volcanologue de l'université des Indes occidentales (UWI), en témoignent.

Les volcanologues surveillaient plus attentivement ce volcan depuis la fin de l'année 2020 car un nouveau dôme de lave y était apparu et ne cessait de croître depuis comme le montraient encore les images ci-dessus datant du début du mois d'avril. Or, on sait bien que ce volcan peut être dangereux car la zone des Petites Antilles, ce sont les plaques tectoniques américaines à l'est qui plongent sous la plaque caraïbe à l'ouest. Les processus magmatiques qui en résultent produisent en surface des volcans gris, comme on les appelle, car leurs éruptions sont souvent explosives avec des panaches de cendres qui peuvent monter à des kilomètres de hauteur et qui s'accompagnent parfois de nuées ardentes destructrices.

Un volcan gris comme celui de la montagne Pelée

Ces mécanismes éruptifs sont liés à la genèse de magma plutôt visqueux où l'énergie et les gaz s'accumulent jusqu'à une brusque libération. Les laves en surface de la Soufrière de Saint-Vincent ne sont pas aussi visqueuses que l'andésite, mais elles peuvent l'être suffisamment sous forme d'andésites basaltiques, qui sont des roches volcaniques de composition intermédiaire entre le basalte et l'andésite, pour que l'on soit légitimement inquiet.

De fait, l'étude de ce stratovolcan avait bien montré l'existence de dépôts pyroclastiques. Tout comme l'éruption de la montagne Pelée survenue le 8 mai 1902 avait détruit la ville de Saint-Pierre, en Martinique, une éruption de la Soufrière de Saint-Vincent située donc sur le même arc volcanique avait fait 1.600 morts en 1902. La dernière en date, en 1979, n'avait heureusement fait aucune victime grâce au progrès de la science volcanologique.

Heureusement, aujourd'hui aussi, les autorités ont pris les devants et le jeudi 8 avril 2021 les autorités avaient lancé la procédure d'évacuation des 16.000 personnes vivant sur l'île.

En 2016, le volcanologue Richard Robertson était descendu dans le cratère de la Soufrière pour réaliser cette vidéo. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Streva Project

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !