Le palais d'hiver, qui compose l'Ermitage, était autrefois la résidence des empereurs russes. © den781, fotolia

Planète

Les plus grandes œuvres à voir au musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg

Question/RéponseClassé sous :Musée , Lieu touristique , Ermitage de Saint-Pétersbourg

Le musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg, en Russie, bat le record des objets d'art exposés dans un musée. Il commence en 1764, sous l'impulsion de Catherine II de Russie, et s'ouvre au public en 1825. Le musée se décompose en plusieurs centaines de salles.

Catherine II de Russie fit l'acquisition de milliers de tableaux pendant son règne, lesquels constituent la fondation de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg. Elle fit peindre une réplique de la Loggia de Psyché de Raphaël. Le musée atteint les 4.000 œuvres d'art dès la fin du XVIIIe siècle. Il expose désormais plus de 60.000 œuvres, sélectionnées parmi plus de 3 millions de pièces conservées. On peut y voir, entre autres, la Madone Litta de Léonard de Vinci, le Portrait de dame en bleu de Cézanne, la Jeune fille au chapeau de Titien ou Bé Bé de Gauguin. De nombreux peintres français et hollandais y sont représentés comme Rembrandt, Rubens ou encore Matisse. L'Ermitage présente aussi 31 œuvres de Picasso.

Il s'étend sur 23.000 m2 dont 66.000 réservés aux expositions. C'est l'un des plus grands musées au monde avec le Louvre et le Metropolitan Museum of Art de New York.

Portrait de dame en bleu par Cézanne. © Paul Cézanne, Domaine Public

Les autres œuvres d’art de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg

En plus de l'immensité de sa collection de peintures, le musée expose également des collections dédiées à la préhistoire et à l'Antiquité. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir des objets inédits, comme des défenses de mammouth gravées ou la pierre de Dchingis, reliquat le plus ancien d'écriture mongole. L'Ermitage de Saint-Pétersbourg présente aussi une vaste sélection d'œufs de Fabergé et de costumes traditionnels.

À savoir : pendant la seconde guerre mondiale, l'Ermitage de Saint-Pétersbourg fut l'objet de nombreuses attaques par les Allemands. Une partie des collections était protégée dans les sous-sols du musée par des personnes qui y vivaient, et une autre avait été transférée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi