Planète

Le saumon rose menacé par l'acidification des rivières

ActualitéClassé sous :poisson , saumon rose , pacifique

Les saumons roses commencent leur développement dans l'eau douce. Or, à cause de l'augmentation du taux de CO2, ces eaux deviennent plus acides, ce qui pourrait réduire à l'avenir la taille de ces saumons et limiter leurs chances de survie.

Le saumon retourne dans les eaux douces où il naît pour frayer. Un saumon rose né dans des eaux douces plus acides sera plus petit. © Nicole Beaulac, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Le saumon rose est une espèce de saumon abondante sur la côte ouest de l'Amérique du Nord et qui joue un rôle économique important. Il naît dans des rivières puis entre dans l'océan alors que sa taille est la plus petite de tous les saumons du Pacifique. Il retourne dans les eaux douces à la fin de son cycle de vie pour se reproduire.

À cause du taux de dioxyde de carbone croissant dans les eaux, ces dernières s'acidifient. L'acidification de l'océan a un impact négatif sur de nombreuses espèces marines et perturbe les écosystèmes marins. Les écosystèmes d'eau douce pourraient eux aussi être affectés par l'acidification liée au changement climatique. Mais alors que les poissons d’eau douce représentent 40 % de tous les poissons, l'impact de l'acidification de l'eau douce sur les écosystèmes est moins étudié. En raison de sa taille, le saumon rose pourrait être plus sensible à l'acidification de l'eau que les autres saumons.

Des chercheurs de l'University of British Columbia (Vancouver, Canada) ont donc voulu connaître l'impact de l'acidification de l'eau sur le développement du saumon rose, dans l'eau douce et au moment de son entrée dans la mer. Dans leur étude parue dans Nature Climate Change, les chercheurs ont testé comment les bébés saumons répondaient à une eau contenant les niveaux de dioxyde de carbone attendus dans 100 ans. Ils ont suivi le poisson pendant dix semaines, avant l'éclosion jusqu'au moment où il migre vers les eaux océaniques.

Grâce à ce dispositif, les chercheurs mesurent la consommation d'oxygène des juvéniles de saumons roses durant leur développement. Ceux qui ont grandi dans des eaux riches en CO2 utilisent moins bien l'oxygène. © Michelle Ou

L’acidification due au CO2 réduit les chances de survie du saumon

Les saumons roses qui commencent leur vie dans des eaux douces riches en dioxyde de carbone sont plus petits : leur croissance est réduite. Les chercheurs ont aussi montré des réponses olfactives altérées. L'acidification de l'eau douce pourrait ainsi avoir un impact sur la capacité du saumon à retourner dans sa zone de reproduction.

De plus, à l'âge auquel le poisson commence habituellement sa migration, les chercheurs ont trouvé qu'il était moins capable d'utiliser l'oxygène pour son activité physique : ceci pourrait le gêner pour trouver de la nourriture, échapper aux prédateurs et se déplacer. Pour toutes ces raisons, ces poissons auraient moins de chances de survie.

Comme l'explique Michelle Ou, principale auteur de l'article, les augmentations de concentrations en dioxyde de carbone étaient petites du point de vue chimique ; les chercheurs ne s'attendaient donc pas à voir des effets aussi nombreux. « La croissance, la physiologie et le comportement de ces saumons roses en développement sont beaucoup influencés par ces petits changements. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi