Paysage du Cap-Oriental en Afrique du Sud. © Western, Adobe Stock
Planète

Découverte des plus vieux fossiles végétaux du continent africain

ActualitéClassé sous :paléontologie , Fossile , apparition des végétaux

La découverte exceptionnelle de très anciens fossiles végétaux en Afrique du Sud et leur étude par l'Université de Liège, l'Institut Royal de Sciences Naturelles de Belgique et le New Albany Museum permet d'en apprendre plus sur l'histoire des plantes terrestres.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Madagascar : découverte de nombreux fossiles dans une grotte immergée  Des experts de la National Science Fondation estiment avoir trouvé le plus grand gisement de fossiles et d’ossements d’animaux jamais découvert. Située à Madagascar, cette grotte immergée est un site unique et fascinant. Découvrez en vidéo comment les scientifiques récupèrent et analysent les ossements. 

En 2015, dans le cadre de l'extension du barrage de Mpofu en Afrique du Sud, des couches géologiques contenant des fossiles végétaux ont été découvertes à la formation de Baviaanskloof dans la province du Cap-Oriental. 

Les fossiles sont simples mais en excellent état

Les chercheurs de l'Université de Liège, de l'IRSNB (Institut Royal de Sciences Naturelles de Belgique) et du New Albany Museum ont trouvé quinze espèces datant du Dévonien inférieur, toutes bien conservées et présentant des spécimens complets. Trois d'entre elles ont été décrites pour la première fois : Krommia parvapillaElandia itshoba et Mtshaelo kougaensis. Leurs résultats ont été publiés dans Nature le 4 juin dernier. 

Fossiles de Krommia parvapilla (a-c) et Elandia itshoba (d-l), deux des nouvelles espèces découvertes. © Université de Liège

Cyrille Prestianni, paléobotaniste à l’Université de Liège, décrit les fossiles de la manière suivante : « Ces plantes sont de petite taille, les plus grands spécimens ne dépassant pas les 10 centimètres de haut. Elles sont simples, constituées d'axes qui se divisent deux à trois fois et se terminent par des structures de reproduction que l'on appelle sporanges. » 

Ces plantes datent d'une période capitale pour notre Planète

La découverte daterait d'environ 400 millions d'années. À cette époque, la Terre était en train de vivre un processus très important : la terrestrialisation. À partir de l'Ordovicien, il y a 480 millions d'années, les algues vertes commençaient à s'adapter à la vie en dehors de l’eau. La conquête des terres émergées par les végétaux fut un processus très long. Les plantes ont progressivement acquis la capacité de se tenir dressées, de respirer l'air, de disperser leurs spores... Néanmoins, rares sont les fossiles permettant de documenter cette transition clé. 

Cyrille Prestianni affirme que « la découverte s'est avérée hors du commun, puisque nous sommes en présence de la plus ancienne flore fossile d'Afrique, d'autant plus qu'elle est très diversifiée et d'une qualité exceptionnelle ». 

Cette ancienne végétation nous laisse imaginer une Terre sans animaux, où les plantes dépassent à peine le niveau du sol. Elle est à la base du monde tel que nous le connaissons aujourd'hui, vert, couvert de forêts luxuriantes, et voir les vestiges de la première flore terrestre permet de mieux comprendre le passage de la vie aquatique à la vie sur Terre. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !