Planète

La Terre en images : le Groenland et l’île d’Ellesmere

ActualitéClassé sous :océanographie , envisat , Groenland

-

Grâce à son radar à synthèse d'ouverture, le satellite Envisat peut produire des images de vastes étendues, mettant en évidence la nature ou la texture des sols.

Les fausses couleurs indiquent la nature du sol. Le bleu et le blanc correspondent à la couverture de glace du Groenland. De teinte rougeâtre sur cette image, le glacier Petermann flotte sur la mer et s'écoule dans le détroit de Nares, ici en vert en en bleu-violet. Crédit : Esa

Cette image radar en fausses couleurs fournie par le satellite Envisat englobe à droite l'extrémité nord-ouest du Groenland, la plus grande île de la planète, et à gauche,la pointe nord-est de l'île d'Ellesmere.

La partie inférieure gauche montre le détroit de Nares qui s'évase vers le nord pour former le canal de Robeson avant de se perdre dans la mer de Lincoln (partie supérieure gauche), laquelle fait partie de l'océan Arctique.

À droite de l'image la partie colorée en blanc et bleu est une portion de la calotte glaciaire du Groenland, la plus grande concentration de glace d'eau douce après la calotte polaire antarctique.

L’île d’Ellesmere

Il s'agit de l'île située le plus au nord de l'archipel arctique canadien, la dixième au monde en superficie (196.235 km2). Montagneuse, perpétuellement battue par un vent glacial, elle est presque vierge de plantes (sauf quelques poches de toundra) et d'animaux... mais pas d'êtres humains. En effet, elle abrite (si l'on peut dire) une petite communauté inuite, Grise Fjord, où vivent 141 habitants, ainsi que la station des forces canadiennes d'Alert où vivent 5 personnes. Celle-ci, outre une fonction météorologique, se charge de rappeler la juridiction canadienne aux grandes puissances dont les submersibles passeraient sans autorisation sous les glaces territoriales.

Bien que l'on ait établi que les Vikings avaient atteint l'île et commercé avec les Inuits qui l'habitaient, le premier Européen à y avoir abordé était William Baffin en 1616. L'île a été baptisée Ellesmere en 1852 par Edward Inglefiels, premier Comte d'Ellesmere.

Aujourd'hui, plus d'un cinquième de l'île est formé du parc national de Quttinirpaaq qui comprend sept fjords, une suite de glaciers et le lac Hazen, le plus grand lac d'Amérique du Nord au delà du cercle arctique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi